Vous n'êtes pas identifié.

#26 2013-10-27 01:31:47

ultimecia
fiche Eleveur
Gardienne de PoneyVallée
Lieu: Toujours devant un ordi ^^
Date d'inscription: 2007-06-08
Messages: 4848

Re: Concours d'écriture

Bon... On va essayer de lancer le mouvement...

(C'est bizarre, dans ma tête, il m'avait l'air plus effrayant mon truc xD)

Voilà mon texte :


Le nuit était froide. La lune, pleine, luisait lugubrement derrière les épais nuages menaçants. Sa lueur était régulièrement évincée par celle des éclairs, qui ne touchaient jamais le sol. La jeune femme en manteau blanc avait été piégée par le déluge. Le vent violent la frigorifiait et manquait de lui faire perdre son équilibre, tandis que la pluie lui giflait le visage. Elle se trouvait sur un petit sentier de terre. Autour d'elle, de l'herbe à perte de vue. Il était dangereux de rester dehors par un temps pareil, elle le savait, mais l'intensité de l'orage lui avait fait perdre tous ses repères. Elle était perdue et ne savait pas où aller.
    Soudain, un nouvel éclair zébra le ciel, lui dévoilant au loin une colline, dominée par un gigantesque château. L'égarée courut tant bien que mal vers son seul refuge. Plus elle s'en approchait, plus ses contours se distinguaient. Les murs semblaient en mauvais état et des gargouilles surveillaient les alentours. Maintenant qu'elle s'en était approchée, la jeune femme s'aperçut que tout l'édifice était entouré de ravins surplombants une mer déchaînée, au contrebas. Arrivée à la porte, elle s'arrêta quelques instants pour reprendre son souffle. Ensuite, elle se redressa, expira profondément, puis frappa à la porte. Le son que son geste produisit retentit dans toute la bâtisse, mais personne ne répondit. Une nouvelle fois, le tonnerre raisonna, faisant sursauter la pauvre égarée. Désespérée, elle s'appuya contre le bois. Le battant s'ouvrit lourdement, dans un grincement macabre. La jeune femme sentit son cœur battre à tout rompre lorsqu'elle franchit le seuil. Elle fit quelques pas à l'intérieur. Le moindre de ses bruits résonnait. Une odeur de vieille poussière flottait dans l'air. L'atmosphère était lourde et oppressante. Elle serra sa veste contre sa poitrine pour tenter de se rassurer. Les éclairs illuminaient aléatoirement les lieux. Tout était recouvert de toiles d'araignées. Devant la porte se trouvait un énorme escalier, qui courait le long du mur. Plusieurs marches semblaient cassées. La rampe se finissait par une nouvelle gargouille aux ailes déployées, la bouche ouverte dans un rictus. L'orage faisait danser les ombres le longs de ses formes, lui donnant vie. On aurait facilement pu l'imaginer sauter de son socle pour se jeter sur le premier visiteur. La jeune femme tremblait. Tout en elle lui criait de ne pas rester dans cette demeure lugubre, mais l'idée de retourner dans la tempête ne lui paraissait pas plus saine.

Il... Il y a quelqu'un ? haleta la jeune femme, la gorge serrée.

    Mais son appel resta sans réponse. Elle jugea préférable de ne pas s'avancer d'avantage dans ce sombre château désert. Si personne n'y avait élu domicile, elle pourrait certainement y attendre que le déluge se calme ?
    Un nouvel éclair. Pendant une fraction de seconde, une silhouette, large et sombre, se dessina en haut de l'escalier. Des yeux luisants perçant son obscurité. La vagabonde laissa échapper un cri. Puis les ténèbres revinrent, pesantes et angoissantes. A présent, la jeune femme entendait son cœur battre à ses oreilles. Un autre éclair illumina les lieux. Rien. Personne. Qu'avait-elle vu ? N'était-ce qu'une illusion ? Un mirage envoyé par son esprit et causé par cet environnement lugubre ? Elle était tiraillée entre la peur et l'envie de se rassurer elle-même. Elle voulait se persuader qu'elle venait d'imaginer cette apparition.
    Soudain, l'air semblait se refroidir horriblement tout autour d'elle. Elle avait l'impression de sentir une présence, là, tout près d'elle. La pauvre tenta de faire un pas en arrière. Une nouvelle fois, un éclair illumina le château d'une lueur macabre, mais cette fois, la silhouette était là, à quelques centimètres de la jeune femme, un visage machiavélique tourné vers elle, déformé par un horrible sourire malsain. Terrorisée, l'égarée partit à toute jambe dans un couloir, le long d'un mur. Elle courait aussi vite qu'elle le pouvait. A chaque fois qu'elle se retournait, la silhouette était là. Elle semblait la poursuivre en flottant dans les airs, ne laissant derrière elle que les ténèbres et le néant. Dehors, la tempête faisait rage. Les éclairs, à présents totalement chaotiques, semblaient eux aussi la jeune femme, prenant plaisir à n'illuminer son poursuivant que par intermittence. Elle courait sans savoir où elle se rendait. Les larmes lui remplissaient les yeux, elle ne voyait presque plus où elle mettait les pieds. Elle se retourna encore. La présence était sur elle, juste à quelques millimètres de son visage. Elle sursauta tout en criant, se qui lui fit perdre l'équilibre. Elle tomba, l'ombre fondit sur elle et...

Dernière modification par ultimecia (2013-10-27 18:33:14)


Vous aimez les histoires fantastiques? Venez lire ceci ;) Bonne lecture ^^
On n'est pas là que pour payer!!!
Votre avis?

Sauvons PV

Hors ligne

 

#27 2013-10-27 01:59:02

gothikadoll
fiche Eleveur
†Aide Maléfique†
Lieu: en Enfer
Date d'inscription: 2009-11-01
Messages: 9177

Re: Concours d'écriture

je vais tacher de faire ça tantot


Ouverture d'un forum d'histoires de ma composition. Si vous êtes intéressés passez donc lire ^^
vous cherchez des mâles de certaines couleurs ? venez donc ici
merci de lire les tutos ils ne sont pas là pour rien

Hors ligne

 

#28 2013-10-29 20:48:45

transparente
fiche Eleveur
/\_/\ <-- bonnet d'âne
Date d'inscription: 2008-02-29
Messages: 6722

Re: Concours d'écriture

Ulti, je veux bien être juge, si tu veux o/


It's a metafour 8D
  (clapclapclap)

Hors ligne

 

#29 2013-10-29 21:21:11

gothikadoll
fiche Eleveur
†Aide Maléfique†
Lieu: en Enfer
Date d'inscription: 2009-11-01
Messages: 9177

Re: Concours d'écriture

Voilà Ulti

Dans un petit village tranquille d'Allemagne vivait une jeune femme. Cette jeune femme - appelons la Ruby - vivait un peu reclue dans la forêt car les gens avaient peur d'elle. Cette peur incessante commença un soir où Ruby n'avait encore de 6 ans. 6 ans c'est bien jeune pour être craint de tous, mais apparemment c'est largement suffisant pour être considéré comme la pire des créatures de la terre.
Voyez vous la pauvre Ruby était née le 6 juin dans ce petit village. 6 Juin, date maudite où les démons prennent vie selon certains. Cela a valu à la petite et à sa famille d'être rejetée par tous. Tous ou presque puisque maintenant qu'elle a grandi, même si ses parents sont morts il y a quelques années, Ruby n'est pas pour autant seule. Il y a un jeune homme, un étranger qui s'est installé il y a quelques temps maintenant et qui n'est resté que pour ses cheveux rouges et ses yeux d'or.
Leur amour dura un temps, le temps que les prêtres et les commères fassent leur oeuvre. Le jeune homme mourru en protégeant sa belle, sa sorcière, sa démone comme aimaient dire les villageois. C'est là que le vent tourna. Le bûcher était déjà prêt à prendre feu pour la belle, belle qui avança vers la place centrale du village, sous la huée des habitants et couverte du sang de son bien aimé. Devant tant de haine, tant d'injustice elle senti une force la submerger
"Ils te haissent ? fort bien. Ils veulent ta mort ? qu'ils viennent. Ils veulent du feu ? ils en auront !"
Son coeur se mit à la brûler, ses cheveux prirent une couleur plus claire, presque flamboyante et le bûcher s'enflamma. Alors les villageois comprirent, ils avaient réveillé le démon qui sommeillait en elle. Ruby n'était plus la jeune femme qui baissait les yeux devant eux, qui n'osait pas demander leur aide pour porter ses fardeaux. Elle était devenue un monstre sanguinaire, une créature assoiffée de sang brûlé, sans vergogne elle tua les hommes près d'elle, voyant leur sang couler son regard changea, sombrant dans la folie destructrice. Telle une furie elle se jeta sur les commères du village et leur mort déclancha un ricannement entre ses dents. Plus le temps passait, plus le feu s'étendait au village, puis à la forêt et elle dansait au milieu avec la mort et d'un coup, sans prévenir, le feu s'éteignit, tout devint noir et silencieux. Pas un rire, pas un cri, même les animaux n'osaient plus respirer, le vent n'osait plus souffler comme par peur de réveiller ce qui se cachait dans les ténèbres.

Si un jour vous vous promenez dans cette forêt aux arbres noircis, ne vous approchez pas du village en ruine la nuit ou le feu reprendra de plus bel et vous rencontrerez la gente demoiselle.


Ouverture d'un forum d'histoires de ma composition. Si vous êtes intéressés passez donc lire ^^
vous cherchez des mâles de certaines couleurs ? venez donc ici
merci de lire les tutos ils ne sont pas là pour rien

Hors ligne

 

#30 2013-10-29 21:35:36

ultimecia
fiche Eleveur
Gardienne de PoneyVallée
Lieu: Toujours devant un ordi ^^
Date d'inscription: 2007-06-08
Messages: 4848

Re: Concours d'écriture

Notées toutes les 2 ;)

Merci à vous ^^


Vous aimez les histoires fantastiques? Venez lire ceci ;) Bonne lecture ^^
On n'est pas là que pour payer!!!
Votre avis?

Sauvons PV

Hors ligne

 

#31 2013-11-09 16:11:50

ultimecia
fiche Eleveur
Gardienne de PoneyVallée
Lieu: Toujours devant un ordi ^^
Date d'inscription: 2007-06-08
Messages: 4848

Re: Concours d'écriture

Bon ben... Inscription close pour ce mois-ci... (hey, vous savez, quand les inscriptions sont ouvertes, vous pouvez participer, hein xD)


Vous aimez les histoires fantastiques? Venez lire ceci ;) Bonne lecture ^^
On n'est pas là que pour payer!!!
Votre avis?

Sauvons PV

Hors ligne

 

#32 2013-11-10 14:11:48

ultimecia
fiche Eleveur
Gardienne de PoneyVallée
Lieu: Toujours devant un ordi ^^
Date d'inscription: 2007-06-08
Messages: 4848

Re: Concours d'écriture

Nouveau thème lancé, pas évident xD


Vous aimez les histoires fantastiques? Venez lire ceci ;) Bonne lecture ^^
On n'est pas là que pour payer!!!
Votre avis?

Sauvons PV

Hors ligne

 

#33 2013-11-10 14:33:48

transparente
fiche Eleveur
/\_/\ <-- bonnet d'âne
Date d'inscription: 2008-02-29
Messages: 6722

Re: Concours d'écriture

J'essaierai de produire un essai pour le prochain concours ;)


It's a metafour 8D
  (clapclapclap)

Hors ligne

 

#34 2013-11-10 14:54:20

gothikadoll
fiche Eleveur
†Aide Maléfique†
Lieu: en Enfer
Date d'inscription: 2009-11-01
Messages: 9177

Re: Concours d'écriture

en voyant le thème j'ai de suite pensé à un manga XD Kyô je sais pas si vous connaissez mais le passage où un Keykoku dit "en tout cas il y a une chose de sûre : c'est tout droit non ?" en indiquant le chemin dans un couloir en ligne droite est juste épique


Ouverture d'un forum d'histoires de ma composition. Si vous êtes intéressés passez donc lire ^^
vous cherchez des mâles de certaines couleurs ? venez donc ici
merci de lire les tutos ils ne sont pas là pour rien

Hors ligne

 

#35 2013-11-10 14:56:40

ultimecia
fiche Eleveur
Gardienne de PoneyVallée
Lieu: Toujours devant un ordi ^^
Date d'inscription: 2007-06-08
Messages: 4848

Re: Concours d'écriture

Ah oui, épique Gothika xD

(Je précise que pour ce nouveau thème, "vantard", ça marche aussi ;))

Bon courage Transp' (et les autres aussi hein), il n'est pas évident ce thème :p


Au fait, le résultat du concours précédent est affiché ;)

Transparente, j'ai adoré ta façon de voter! Je crois que je vais garder ton barême pour les prochains concours Catitiz_PDT_12
(Explication pour les personnes qui se poseraient la question: elle a mis une note pour la grammaire/orthographe/synthaxe, une pour les descriptions, et une pour le ressenti, ce qui donne une "note" au texte complet. A ça, elle a ajouté un petit commentaire sur chaque texte ;))


Et parce que ça parlera plus que mon explication, voici une copie du vote de Transparente ^^

Voici donc mon avis sur vos deux textes.

Première: Ultimécia.

Orthographe/Grammaire/Syntaxe: 3/3
Descriptions lugubres: 3/3
Ressenti: 3.5/4
Total: 9.5/10

Ton texte est superbe, félicitations! Très rapidement, tu instaures un climat propice à la peur à travers les nombreuses descriptions de ton texte qui réalisent très bien leur but premier. Cette alternance entre description fine de l'environnement et l'action reste très fluide à lire, c'est un régal pour les yeux. Ledites-descriptions n'envahissent cependant pas le texte, elles servent de support à l'action, c'est vraiment bien. Le fait que ton héroïne ne porte pas de nom renforce le pacte de lecture, durant lequel le lecteur devient le personnage et le personnage est le lecteur. Je n'ai pas remarqué de fautes d'orthographes, où du moins, elles n'étaient pas flagrantes si elles existent.
Tu termines donc Première de ce concours! Félicitations!


Deuxième: Gothika.

Orthographe/Grammaire/Syntaxe: 3/3
Descriptions lugubres: 2.5/3
Ressenti: 2.5/4
Total: 8/10

Tout d'abord, Félicitations pour ton texte! Il est très bien écrit, c'est très fluide et très agréable à lire!
Ton histoire est très bien ficelée, mais à vrai dire, je n'ai pas eu de réels frissons en la lisant. Cela n'a pas empêché que je passe un super moment à lire cet extrait, mais j'ai eu davantage l'impression qu'il s'agissait d'un conte distrayant qu'un texte effrayant. Je pense que cela vient surtout que le sujet n'est pas tout à fait respecté. J'aurais immaginer peut-être la description de la forêt où elle vivait où les arbres auraient pris des formes effrayantes le soir, à la nuit tombée. Davantage de description pour soutenir l'action aurait été vraiment bien.
Il n'empêche que ton texte restait superbe, il mérite amplement une suite!  Encore Bravo!

Félicitations à toutes les deux!

Dernière modification par ultimecia (2013-11-10 15:15:51)


Vous aimez les histoires fantastiques? Venez lire ceci ;) Bonne lecture ^^
On n'est pas là que pour payer!!!
Votre avis?

Sauvons PV

Hors ligne

 

#36 2013-11-12 22:41:15

itanane
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2009-10-09
Messages: 336

Re: Concours d'écriture

ultimecia a écrit:

Bon ben... Inscription close pour ce mois-ci... (hey, vous savez, quand les inscriptions sont ouvertes, vous pouvez participer, hein xD)

Je veux bien mais pour le prochain thème ce ne sera pas possible. Je suis sur une histoire pour le Nano et mon perso est surtout sûr d'être nul. xD

Hors ligne

 

#37 2013-11-13 01:45:31

ultimecia
fiche Eleveur
Gardienne de PoneyVallée
Lieu: Toujours devant un ordi ^^
Date d'inscription: 2007-06-08
Messages: 4848

Re: Concours d'écriture

Arf xD
Ne t'inquiète pas Itanane, il y aura surement un thème "froussard" ou "pas doué" Catitiz_PDT_29


Vous aimez les histoires fantastiques? Venez lire ceci ;) Bonne lecture ^^
On n'est pas là que pour payer!!!
Votre avis?

Sauvons PV

Hors ligne

 

#38 2013-12-22 15:15:54

ultimecia
fiche Eleveur
Gardienne de PoneyVallée
Lieu: Toujours devant un ordi ^^
Date d'inscription: 2007-06-08
Messages: 4848

Re: Concours d'écriture

Bon... Même avec une semaine de plus, il n'y a eu aucun participants, le thème ne devait pas vous inspirer ^^'

Nouveau thème très bientôt Catitiz_PDT_29


Vous aimez les histoires fantastiques? Venez lire ceci ;) Bonne lecture ^^
On n'est pas là que pour payer!!!
Votre avis?

Sauvons PV

Hors ligne

 

#39 2013-12-23 20:49:18

ultimecia
fiche Eleveur
Gardienne de PoneyVallée
Lieu: Toujours devant un ordi ^^
Date d'inscription: 2007-06-08
Messages: 4848

Re: Concours d'écriture

Nouveau thème lancé Catitiz_PDT_12 (allez, c'est Noêl, soyons généreux xD)


Vous aimez les histoires fantastiques? Venez lire ceci ;) Bonne lecture ^^
On n'est pas là que pour payer!!!
Votre avis?

Sauvons PV

Hors ligne

 

#40 2013-12-26 19:59:24

transparente
fiche Eleveur
/\_/\ <-- bonnet d'âne
Date d'inscription: 2008-02-29
Messages: 6722

Re: Concours d'écriture

C'est écrit o/

Sentant un flocon se déposer avec douceur sur sa joue, la jeune femme leva les yeux vers le ciel. De ces centaines d'étoiles qui l'illuminaient semblaient s'échapper toutes ces particules brillantes qui venaient alors  recouvrir les trottoirs de la ville. Plus loin, les lumières des enseignes s'allumaient les unes après les autres, éclairant quelques malheureux piétons qui attendaient un bus qui ne viendrait probablement pas. Ils resteraient ici, sous la neige qui envahirait progressivement la chaussée, avant de rentrer chez eux, rejoindre des enfants, une femme ou un mari. Certains d'entre eux avec des paquets dans les bras emballés dans du papier cadeau bon marché acheté à la supérette du quartier. Cependant, lorsqu'ils pousseraient discrètement la porte de derrière, par peur que les enfants ne découvrent ce triste secret, ils songeraient aux sourires émerveillés qu'ils obtiendraient le lendemain matin. Cela fit sourire la jeune femme à la veste rouge. Elle enviait ce petit bonheur tranquille auquel aspirait tous ces gens. Personne ne l'attendait à la maison, elle, ni ce soir, ni jamais. Elle était partie tardivement des bureaux des grattes ciels de la ville, travaillant encore un peu, alors que chacun s'empressait de rentrer chez lui, un sourire heureux aux lèvres.
   Baissant la tête, elle descendit avec prudence les marches gelées de l'escalier qui menait à la vielle station de métro. Malgré sa situation souterraine, le froid s'y engouffrait avec impatience, mais sous son manteau et ses allures froides, la jeune femme ne frissonna pas. Les effluves de la ville firent tressaillir ses narines fines. Transpiration, urine, Chanel N°5, tous ces individus qui parlaient si fort et dont l'haleine était sponsorisée par Marlboro et Nespresso, elle ne les sentait même plus. La jeune femme en avait prit l'habitude au fil des années qu'elle empruntait cette même station au lever du soleil et à la nuit tombée. Ce soir-là, pourtant, était particulier. Des enfants riaient en attendant leur métro, leurs petites mains nouées à celles de leurs parents qui souriaient eux aussi. Plus loin, un musicien grattait quelques accords sur une guitare qui semblait l'avoir accompagné toute sa vie. La douce mélodie la détendit, la jeune femme sourit légèrement. Le jeune homme posait ses doigts longs et fins sur les cordes oxydée du manche de son instrument, au fil de son inspiration. Il se laissait porter par les émotions qui l'assaillait sans se soucier des regards ennuyés des passants. De son instrument qui prenait vie sous ses doigts, se dégageait un morceau tendre, chaleureux, affectueux. Une sensation de bien-être envahit la jeune femme. Alors que ce musicien était là, tous les soirs, donnant de ses heures pour procurer quelques instants de bonheur aux gens, pour la première fois elle l'écoutait vraiment. Et lui? Il se moquait des passants, bien qu'un chapeau soit posé à ses pieds, sur cette vielle couverture qui le séparait du sol.
Une rame de métro s'arrêta alors et fut prise d'assaut, stoppant sa rêverie. Une masse s'y précipita dans un brouhaha exagéré. La station se vida. Bientôt, il ne resta plus que le musicien et la jeune femme. Cette dernière baissa les yeux vers le petit réceptacle destiné à recevoir un peu d'argent. Il était vide. Ce jeune homme jouait depuis des heures maintenant, et personne ne s'était arrêter pour l'écouter jouer, tant chacun préparait déjà le réveillon de ce soir. S'arrêtant à sa hauteur, la jeune femme sortit son porte-feuille un billet de 50 dollars et le déposa au creux du vieux chapeau poussiéreux. Le musicien leva alors ses yeux, des émeraudes brillantes et secoua négativement la tête, refusant l'argent qu'elle lui donnait. Ses cheveux bruns, bouclés, lui encadrait le visage, alors que grattant plus doucement les cordes, il levait la tête vers elle.
La jeune femme en fut troublée. Qui, jouant dans le métro, refuserait cet argent? Elle le reprit alors, le rangeant à l'intérieur de son portefeuille. Le jeune homme posa alors sa guitare sur ses genoux et la regarda. Forte, elle prit la parole.
- Merci.,dit-elle simplement, de sa voix douce.
Pris au dépourvu, le musicien leva un sourcil interrogateur.
- Vous jouez vraiment bien. Merci de faire partager votre talent. Merci de m'avoir fait passé un bon moment., reprit-elle avec davantage d'assurance.
Le musicien se contenta de sourire. Un sourire vrai, pas l'un de ces sourires hypocrites qu'elle voyait tous les jours.
Une lumière jaillit alors au bout du tunnel et son métro arriva. Le jeune homme prit à son tour la parole.
- Vous devriez rentrer chez vous, on vous attend surement pour le réveillon.,dit-il d'une voix grave, rauque presque.
Elle sourit à son tour, secouant négativement la tête.
- Puis-je vous inviter à boire un café? Cela vous réchauffera, il fait froid, ici., répondit-elle de sa voix douce.
Le musicien secoua négativement de la tête. Alors qu'elle prenait la direction des escaliers qu'elle avait empruntés précédemment, son métro parti, vide. Il haussa un sourcil et lui demanda son prénom.
Jude., répondit-elle dans un sourire avant de disparaître dans la rue.
Le musicien secoua la tête, amusé, avant de reprendre sa guitare entre ses doigts.

Quelques minutes plus tard, une heure peut-être, il faisait nuit dans la ville. Les rues étaient désertes et le musicien restait seul dans la petite station où s'engouffrait toujours ce même vent froid. Il fut de nouveau tiré de ses pensées par le claquement de talon qui se dirigeait vers lui. Il aperçut alors Jude s'approcher avec deux verres de café fumant à la main.
- Vous allez vraiment attraper froid à rester ici. Tenez, il est encore chaud.,dit-elle, un sourire chaleureux aux lèvres.
La remerciant, il attrapa le gobelet qu'elle lui tendait et soupira d'aise alors qu'il en avalait la première gorgée. Souriant, il lui fit un peu de place sur la vielle couverture à même le sol. D'abord mal à l'aise, Jude vint s'asseoir à ses côtés, buvant son propre café.
Il reprit alors sa guitare et d'une voix claire et douce se mit à fredonner un morceau au gré des accords qu'il jouait.

Hey Jude, don't make it bad
Take a sad song and make it better
Remember to let her into your heart
Then you can start to make it better


Jude éclata de rire en posant sa tête sur son épaule alors qu'il jouait encore le morceau.

Ils étaient deux inconnus en ce soir de Noël. Chaque jour, ils se croisaient sur cette même rame de métro mais ils ne se sont jamais parlé. Ils auraient passé leur réveillon seuls si ils ne s'étaient pas arrêtés quelques instants dans la course effrénés du temps. Dans les bras l'un de l'autre, ils fêteront ce réveillon ensemble, se réchauffant le cœur grâce à la chaleur humaine.

Je le modifierai surement un peu pour améliorer la fin :D

Dernière modification par transparente (2013-12-26 19:59:44)


It's a metafour 8D
  (clapclapclap)

Hors ligne

 

#41 2013-12-27 02:55:30

ultimecia
fiche Eleveur
Gardienne de PoneyVallée
Lieu: Toujours devant un ordi ^^
Date d'inscription: 2007-06-08
Messages: 4848

Re: Concours d'écriture

Oh, tu as été rapide :D!

Tu es notée, merci pour ta participation ^^


Vous aimez les histoires fantastiques? Venez lire ceci ;) Bonne lecture ^^
On n'est pas là que pour payer!!!
Votre avis?

Sauvons PV

Hors ligne

 

#42 2013-12-27 20:36:51

transparente
fiche Eleveur
/\_/\ <-- bonnet d'âne
Date d'inscription: 2008-02-29
Messages: 6722

Re: Concours d'écriture

Merci Ulti'!


It's a metafour 8D
  (clapclapclap)

Hors ligne

 

#43 2014-01-07 13:47:27

limonadecitron
fiche Eleveur
Rédacteur de la gazette
Lieu: Dans ma serre à citron!
Date d'inscription: 2010-03-01
Messages: 13422

Re: Concours d'écriture

Coucou, je viens m'inscrire!
J'espère que vous ne trouverez pas ça HS ! ^^

- Il y a quelqu’un ? Non… Cela doit être mon imagination…
Je continuais à marcher dans cette ville sans réel but.  Autour de moi, il n’y avait personne à vrai dire, notre terre a été dévastée…
Il n’y a plus personne, plus rien… Le désert de gravas et de cadavre.
- Des pleurs ? Si ! Cette fois je n’hallucine pas !
Je me mis alors à courir. C’était un bambin ? Il devait être âgé d’à peine 5 ans… Il avait survécu ? Je me baissai et le prit contre moi. Il me regardait et ses pleurs s’arrêtèrent. Il était tout nu, il était sale, abandonné… J’enlevais mon t-shirt et lui donna. Il souriait, ce petit rien, lui avait fait une grande joie.

                 Li, je me souviendrais toujours de ton regard, de tes yeux… De ce sourire…

- Dis-moi Lilly… Pourquoi tu n’as plus tes parents toi aussi ?
Je frottais ma main sur sa tête en souriant, je ne sais pas pourquoi, mais ce petit continuait de me suivre… Il avait toujours mon t-shirt, cela faisait maintenant 2 ans, deux ans que je le gardais avec moi.
Je le nourrissais, je le soignais et je faisais attention à lui. Je ne savais toujours pas son nom, il avait décidé de s’appeler Li, peut-être pour me ressembler ?

La marche était longue et Li n’arrivait plus à marcher. Je le prenais donc sur mon dos, ses pieds saignés.  Mais à ce rythme, je n’aurais pas assez de force pour aller bien lien… Alors, je posais Li sur le côté et lui donnais mes chaussures, trop grandes, certes, mais comme ça, il n’aurait plus mal.
Il marchait à côté de moi, souriant, toujours et toujours. Son sourire était comme un soleil, quelque chose qui réchauffe le cœur.
- Lilly… J’ai faim…
Je fouillais dans ma poche, il restait quelques bouts de pains, je me baissais et lui donnais ce qu’il voulait. Il les prit et pour me remercier, il sourit.

                             Li, tu avais faim, tu souffrais… Pourtant, tu restais à mes côtés.

On était près d’un lac vide, enfin, ce qui était un lac. Li tremblait, il avait froid… Je me souviens de ces petites mains bleues.
J’avais trouvé une veste quand on s’était arrêté dans un village, alors je lui donnais.
Li me sourit, je lui frottais la tête et regardais devant moi.

                            Li, tu avais froid, tu avais mal… Mais tu continuais à rayonner.

3 ans. 3 ans qu’on fait la route ensemble, alors que je te regardais « dormir », je montais la petite couverture.
- Merci Lilly…
C’est ce que tu m’avais dit.
- Merci de m’avoir donné autant. Tu m’as donné sans compter… En ne pensant qu’à moi. Mais qu’ai-je donnais ?
Alors je t’ai regardé, tu as fermé les yeux.

3 ans de bonheur, 3 ans de chaleur et de bonheur dans ce monde dévasté, voilà ce que tu m’as donné, toi mon petit Li. Il n’y a pas que les choses matérielles qui rendent quelqu’un généreux.

                           Li, à présent, c’est ton corps que tu vas donner à terre.

Dernière modification par limonadecitron (2014-01-07 13:47:44)


Toutes les meilleures choses ont une fin.

Hors ligne

 

#44 2014-01-07 17:52:13

ultimecia
fiche Eleveur
Gardienne de PoneyVallée
Lieu: Toujours devant un ordi ^^
Date d'inscription: 2007-06-08
Messages: 4848

Re: Concours d'écriture

Merci Citron, tu es notée ;)


Vous aimez les histoires fantastiques? Venez lire ceci ;) Bonne lecture ^^
On n'est pas là que pour payer!!!
Votre avis?

Sauvons PV

Hors ligne

 

#45 2014-01-18 19:04:34

ultimecia
fiche Eleveur
Gardienne de PoneyVallée
Lieu: Toujours devant un ordi ^^
Date d'inscription: 2007-06-08
Messages: 4848

Re: Concours d'écriture

Bon ben, inscriptions closes.

Résultat (ça a été serré les filles, les 2 textes étaient très bien ;))

Texte préféré: Limonadecitron

Première: Limonadecitron.

Orthographe/Grammaire/Syntaxe: 2/3
Descriptions: 2/3
Ressenti: 4/4
Total: 8/10

Ton texte m'a beaucoup plu, parce qu'on ressentait du début à la fin cet esprit de générosité, même dans l'adversité. Pour moi, ça correspondait très bien au thème parce que c'est aussi ça la générosité (avis perso hein ^^'): ne pas avoir grand chose, mais le partager quand même, sans rien attendre en retour, et donner sans qu'on nous le demande ^^
Par contre, pas beaucoup de descriptions, ce qui est un peu dommage (tu nous dis juste au début que tout est dévasté, mais après, ça manque un peu :s), et dommage aussi pour les erreurs de conjugaison/grammaire/synthaxe, ça ralenti un peu la lecture (de accords ou des temps utilisés qui ne sont pas les bons, et une ou 2 faute d'orthographe ^^')

Deuxième: Transparente.

Orthographe/Grammaire/Syntaxe: 3/3
Descriptions: 2,5/3
Ressenti: 2/4
Total: 7,5/10

Ton texte était très bien aussi ^^ Tu as mis plus de descriptions que Citron, tu as même pensé à décrire les odeurs, ce qui est une très bonne idée, mais tu pouvais aller un tout petit peu plus loin: comment est la station de métro? Il y a des affiches un peu partout ou juste les murs nus? (par exemple). Le truc qui m'a un peu freigné dans ton texte, c'est que j'ai dû attendre un bon moment avant de ressentir le côté "générosité" :s Tout le début donne le contexte, ce qui renforce l'effet une fois que je l'ai ressenti, mais avant que ton personnage donne le billet au musicien, je ne sentais pas autant la générosité que dans le texte de Citron :s


Vous aimez les histoires fantastiques? Venez lire ceci ;) Bonne lecture ^^
On n'est pas là que pour payer!!!
Votre avis?

Sauvons PV

Hors ligne

 

#46 2014-01-19 10:37:40

limonadecitron
fiche Eleveur
Rédacteur de la gazette
Lieu: Dans ma serre à citron!
Date d'inscription: 2010-03-01
Messages: 13422

Re: Concours d'écriture

Justement, le but était de ne pas donner de description ^^
Au départ je voulais faire un environnement noir, où on ne remarque que les deux persos et je voulais que tout ce concentre sur eux et qu'ils ne soient pas noyés sous une mer de descriptions.

Mais je suis contente d'être arrivée première ! :D


Toutes les meilleures choses ont une fin.

Hors ligne

 

#47 2014-01-25 14:25:51

ultimecia
fiche Eleveur
Gardienne de PoneyVallée
Lieu: Toujours devant un ordi ^^
Date d'inscription: 2007-06-08
Messages: 4848

Re: Concours d'écriture

Nouveau thème affiché ;)


Vous aimez les histoires fantastiques? Venez lire ceci ;) Bonne lecture ^^
On n'est pas là que pour payer!!!
Votre avis?

Sauvons PV

Hors ligne

 

#48 2014-01-25 20:22:40

yesa
fiche Eleveur
Membre
Lieu: A Bloc Ouest ~
Date d'inscription: 2006-12-13
Messages: 466
Site web

Re: Concours d'écriture

Je participe (: Hum, j'ai pour habitude d'écrire presque intégralement en abstrait, donc ici je ne sais pas ce que ça vaut, le thème ne m'inspirait pas mais j'avais envie d'essayer...Il est possible que j'édite ce texte, il ne me plaît pas vraiment...Et en plus j'ai l'impression de pas trop coller au thème Catitiz_PDT_23

La puanteur qui suinte des lieux m'enivre doucement. Depuis combien de temps suis-je tapie ici ? Pas plus d'une heure, il semblerait. Cette angoisse qui m'étreint prend enfin forme après tant d'errance, mais je ne souffrirai pas de la voir se concrétiser. Cette idée m'est trop insupportable.
Alors que l'appréhension m'envahit, mon souffle se fait de plus en plus court, de plus en plus haletant. Qu'y-a-t-il de si étrange à ce que mes membres engourdis par l'immobilité ne me permettent plus de ressentir les frissons qui les parcouraient  auparavant ? Dans l'attente, même ma pensée s'étiole. Alors, pour la tromper, je me repais de l'apparence de ces lieux.
Les murs blancs, trop blancs me brûlent alors que mon regard dévie vers un tableau. Tableau qui me dévisage de son sourire torve, m'instillant une forme de malaise étrangère à mon angoisse. Mes yeux las sont attirés par un éclat brillant non loin. Du métal. Une rampe ? Mon esprit, trop occupé à se distraire, trompe ma vision. Je connais pourtant ce cylindre de fer. Mais mes sens ne me permettent pas de m'attarder plus longtemps sur cette question, mon odorat prenant cette fois le relais, à la recherche de la cause de son dérangement permanent depuis que je suis ici. Mes membres se mouvent lentement, je ne me lève pas tout à fait. L'horreur me submerge alors que j'entrevois l'origine des odeurs putrides. Des odeurs de putréfaction. Un cri malheureux m'échappe malgré moi, et mes yeux s'agrandissent d'horreur alors qu'une ombre m'effleure. Passe, mais ne s'arrête pas. Un espoir, mon regard cherche la fuite mais ne la trouve pas. Dans un dernier sursaut de volonté, je recule aussi vite que je le peux avant de rencontrer, bien trop vite, la résistance du mur dans mon dos. Mes jambes se replient d'elle-même, ma respiration saccadée trouve son écho dans les gestes désordonnés de mes mains qui viennent recouvrir partiellement mon visage. Des soubresauts agitent mon corps alors que l'ombre revient dans ma direction. Mais cette fois, l'ombre n'en reste pas une.
Un homme, jeune, entre dans la pièce alors que sa beauté ignoble m'agite de frissons. Sa tenue désinvolte, presque négligée, s'accorde avec son sourire, le genre de sourire que seuls ceux qui connaissent leur invulnérabilité peuvent afficher. Cette fois, plus d'échappatoire. Ce bleu-gris transperçant, qui lui est si caractéristique, se pose sur moi, promesse d'une lente agonie. Daignant s'abaisser à ma hauteur, son arrogant visage se déforme pour susurrer quelques mots.
-Je t'ai retrouvée, sixième.
Sa blouse blanche me fait tourner la tête, captivant mon esprit de sa trop grande luminosité, calmant mes sursauts et oppressant mon cœur.
-Tu sais bien que tu pourras partir après...
Plus que la haine qu'ils ne peuvent plus ressentir, mes yeux trahissent ma peur. Ma peur de cet homme, qui a personnifié mon angoisse jusqu'à ce qu'elle soit assez tangible pour être nommée « peur ». Je le sais, à présent. Si mon silence paniqué a meublé cette pièce durant cette heure qui s'achève, ce sont de mes hurlements épouvantés dont se revêtira tout le bâtiment jusqu'à ce que je me taise dans mon dernier silence. L'homme n'a pas menti. Il ne ment jamais, d'ailleurs. Je sortirai après tout cela. Seulement, je sais très bien dans quel état.
Alors que la réalité me heurte de plein fouet, la réalité de la vanité que j'ai eue en m'enfuyant ici, ma terreur ne fait qu'augmenter. Pourquoi cet état serein dépeint dans tant d'histoires au dénouement de chaque vie ne m'embaume-t-il pas de sa douceur ?
La réalité est cruelle, envahissante. Mon cauchemar s'est matérialisé pour moi. Incapable de me rendre actrice de quoi ce soit qui m'implique, je conserve cette attitude passive qui me caractérise. La peur s'est éprise de moi, et me suivra dans ma dernière et inéluctable chute.

Simple précision, j'ai écrit "je ne souffrirai pas" au début du texte, "souffrir" est ici dans le sens de "supporter", je le précise parce que c'est peut-être pas évident à la lecture...Mais le verbe supporter ne convenait vraiment pas.


“A situation where nothing’s there can’t be called ‘nothing’. And it’s not the opposite of ‘something’ either. The nothing you speak of is where there really is nothing but eternal darkness. But, this notion is based on the ‘existence of the darkness’, so how can it be nothing?“
Ryôgo Narita

Hors ligne

 

#49 2014-01-26 01:37:36

ultimecia
fiche Eleveur
Gardienne de PoneyVallée
Lieu: Toujours devant un ordi ^^
Date d'inscription: 2007-06-08
Messages: 4848

Re: Concours d'écriture

Coucou Yesa, merci pour ta participation, je te note ;)

(Je lirai ton texte demain, et si je vois que ça ne colle pas du tout au thème, je t'enverrai un petit MP, juste au cas où, vu que tu n'es pas sûre de coller à ce qu'il faut ;))


Vous aimez les histoires fantastiques? Venez lire ceci ;) Bonne lecture ^^
On n'est pas là que pour payer!!!
Votre avis?

Sauvons PV

Hors ligne

 

#50 2014-01-28 20:25:45

mimichousse
fiche Eleveur
Modoriarty
Date d'inscription: 2008-11-19
Messages: 21898

Re: Concours d'écriture

Je déplace tous les concours dans notre nouvelle section toute neuve ^^

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr