Vous n'êtes pas identifié.

#51 2013-07-06 14:42:27

gothikadoll
fiche Eleveur
†Aide Maléfique†
Lieu: en Enfer
Date d'inscription: 2009-11-01
Messages: 9178

Re: Le cycle des quatre dragons

les centaures, les elfes c'est quoi la suite ? les sirènes ?


Ouverture d'un forum d'histoires de ma composition. Si vous êtes intéressés passez donc lire ^^
vous cherchez des mâles de certaines couleurs ? venez donc ici
merci de lire les tutos ils ne sont pas là pour rien

Hors ligne

 

#52 2013-07-07 01:12:07

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Le cycle des quatre dragons

Je ne te le dis pas tout de suite mais, tu le sauras bien assez tôt.  Comme je te disais, entre les épreuves, il y a des chapitres parlants de ce qui se passe dans le camp alors, voici un chapitre qui parle de la relation naissante entre Éric et Hélène.  Prochaine fois, tu auras une autre épreuve.  Cependant, ce n'est pas avec les sirènes, je n'y avais pas pensé dans ce temps-là.Catitiz_PDT_27

Chapitre 25

    Éric entra dans la cabane où Hélène, les yeux ouverts, regardait le plafond fait de planches. 
-Hélène, chuchota le jeune homme en entrant dans la cabane.
-Je suis soulagée.  J’ai eu peur que se soit cette gorgone ou encore cette harpie.  Juste y penser j’en ai des frissons dans le dos.
-Tu devras t’y faire pourtant.  Elles habitent toutes deux ici avec nous.
-Je sais.  Je ne veux pas partir de ce paradis mais, je les crains.
-Une fois que tu les connaitras mieux, tu les aimeras.  Elles sont serviables et très gentilles.   J’ai eu peur d’eux au début mais maintenant, elles sont mes amies.  Tu sais que j’ai tout abandonné pour suivre Rachel.
-Je l’ai vu à la télévision.  Elle sait se battre.  Tu crois que je peux rester même si je ne parle pas aux deux affreuses.
- Hélène, laisse-leur une chance.
-Tu as bien raison.  J’essayerai pour mon sauveur, sourit la jeune fille en  essayant de se lever.
-Fais attention, tu devrais plutôt t’assoir.
-La terre tourne, je pense que tu as raison.  Suis-je restée longtemps inconsciente ?
-Moins que Rachel ?
-Que veux-tu dire ?
-On a eu une attaque après ton interprétation de l’inconsciente et Rachel t’a suivie sur ce chemin.
-Vous savez pourquoi ?
-Non, seulement un tatou en forme de chêne noir est apparut sur son épaule droite et il change de couleur plus le temps passe.  Je ne sais pas ce qui va se passer avec toute cette histoire. Je ne sais même pas si Rachel va mourir ou vivre.
-Tu as peur pour ton amie.
-Un peu.  Cependant, avant de tomber dans les pommes elle m’a dit quelques choses que j’aimerais bien te dire.
-Ah oui et c’est quoi ?
-Quand tu m’as tombé dans les bras, tu t’en souviens ?
-Comment l’oublier ?
-Je ne t’ai pas sauvé pour rien, mon cœur s’est mis à battre plus fort en te voyant ainsi dans mes bras.  Hélène, je suis …
-Ta tirade commençait tellement bien, dit-elle. 
-Les mots ne veulent pas sortir tant je me sens débordant d’amour pour toi.
-Sais-tu pourquoi je ne t’ai pas griffé ou mordu comme je le fait habituellement quand cette situation m’arrive ?
-Non.  Je ne te savais pas si sauvage.
-Je te raconterai mon histoire un jour.  Viens ici grand nigaud et embrasse-moi.  Tu m’as sauvé et en plus tu es si craquant.
-Tu …
-Je t’aime aussi.  Cependant, je me jetterai bien dans tes bras mais, la terre tourne à chaque fois que je me lève.
Éric s’élança vers Hélène et la fit tournoyer dans ses bras et il l’embrassa de toute la force de son amour.
-Là, je sens vraiment que la terre tourne, ria Hélène en reprenant son souffle

Hors ligne

 

#53 2013-07-07 01:20:44

gothikadoll
fiche Eleveur
†Aide Maléfique†
Lieu: en Enfer
Date d'inscription: 2009-11-01
Messages: 9178

Re: Le cycle des quatre dragons

y sont meugnons ^^
ça aurait pu être marrant une aventure sous marine XD


Ouverture d'un forum d'histoires de ma composition. Si vous êtes intéressés passez donc lire ^^
vous cherchez des mâles de certaines couleurs ? venez donc ici
merci de lire les tutos ils ne sont pas là pour rien

Hors ligne

 

#54 2013-07-09 02:05:19

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Le cycle des quatre dragons

est-ce qu'une histoire souterraine t'intéresse car, voici ce que je t'offre dans cette troisième épreuve.Catitiz_PDT_32   Tu verras que la fille possède une imagination sans fin.  Alors, place aux pierres et au souterrain sombre.

Chapitre 26

    Rachel ouvrit les yeux et ne vit que la pénombre.  Elle appela la vision de la dragonne.  Elle pouvait, quand elle le voulait, ne faire apparaître qu’une partie de la dragonne.  La vue était tout ce qu’elle avait besoin et vit que la roche et la terre constituaient son nouvel environnement.

    Tout à coup, elle entendit des cris et des bruits d’une personne qui courait.  Rachel réussit à attraper une petite créature d’un pied dans ses bras. 
-Lâchez moi, ils font me tuer, cria l’enfant horrifié.
-Qui ? demanda sa tortionnaire.
-Les mangeurs de nains.
-Tu es un nain ?
-S’il-vous–plaît, si je reste ici, ils …
-Qu’est-ce que c’est que cela ? coupa Rachel en voyant quatre créatures étranges au bout du tunnel où elle se trouvait.
-Les mangeurs, cria le jeune nain qui firent tourner la tête des bêtes vers Rachel et leur victime.
La magicienne se trouva entourer par quatre être à corne.  Mesurant près de quatre pieds, il volait grâce à des ailes de chauves-souris.  Leurs têtes et leurs corps étaient recouverts de plumes noirs.  Une crinière, de poils blonds entouraient  leur crâne.  Leur bouche et nez n’étaient qu’un bec acéré.  Leurs yeux rouges rougeoyaient de méchanceté.  Aux bouts de chaque patte, des griffes longues et acérées, au nombre de cinq, dégoûtaient de sang.  Une grande queue finissait le tableau.  D’une longueur d’environ un pied, elle se terminait par un pique qui pouvait transpercer n’importe quelle armure.  Rachel sut que le combat s’annoncerait difficile mais, elle ne pouvait laisser ces monstres tués son nouveau protégé.
- Laisse-nous le nain, dit une des bêtes qui voletaient autour de la jeune femme.
-Et si je ne veux pas vous le donner.
-Tu mourras avec lui.
-Pourquoi pas, répondit la magicienne en tapant le sol de son pied.
Rachel revêtue, par ce geste, sa tenue d’amazone avec tout les accessoires.  Les monstres poussèrent des cris d’aigle et continuèrent leur vol.
- Attaquons-la, dit une autre bête.
-Non, elle possède quelques choses que je crains.  Si tu fais un geste contre elle, tu trouveras la mort au bout de ton chemin.

    Avant que ces paroles fussent toutes dites, celle qui brûlait d’impatience se rua sur Rachel, qui, en tournant sur elle-même, coupa la créature en deux.  Le monstre qui semblait être le chef, poussa un cri strident.  Arriva alors un énorme vers.  Tout brun, il ne mesurait pas loin de 30 pieds.  Il rampait vers eux et, ouvrant la gueule, la magicienne vit plusieurs rangées de dents se succédant.  La jeune femme comprit se qu’attendant les créatures volantes de ce nouveau monstre.
-Tiens toi à moi et ne me lâche sous aucune condition, hurla Rachel au jeune nain qui s’agrippa à elle. 
Le vers ouvrit la gueule à nouveau et les avala.  La magicienne forma, autour d’elle et du nain,  une boule d’énergie qui les protégeait des dents tranchantes de ce démon.  Les deux voyageurs, du système digestif du vers, arrivèrent rapidement à une cavité où un liquide visqueux les attendait. 
-Nous devons nous trouver dans l’estomac de ce colosse, dit la jeune femme au nain apeuré.  Nous ne risquons plus rien ici sauf de mourir de faim et cela n’est pas dans mes prévisions de l’avenir.  Du feu, se serait intéressant contre ce monstre, quand dis-tu mon jeune ami ?
-Oui, répondit-il en lâchant sa salvatrice. 
Rachel prit une bouffée d’air par sa bouche et souffla le feu.  Le vers hurla de douleur en se sentant rôtir.  Durant l’agonie de cette bête, Rachel et le nain sortirent de leur prison de chair. 
-Ara, ils ont tué le mâle dominant des vers, hurla un démon volant.
-Quoi ? hurla l’interpellé.
-Il est mort.
- Tuez-les alors.
Les deux autres guerriers se ruèrent sur la magicienne qui lança, à chacun, une boule de feu.  La mort les attrapa au vol.  Rachel regarda la dernière créature qui s’envolait à tire d’aile, loin de cette furie qui venait de tuer leur vers préféré. 

    Rachel se tourna vers son protégé quand la bête fut hors de portée de vue.
-Maintenant petit, dis-moi ton nom.  Moi, c’est Rachel.
-Je me nomme Thor à cause de la journée où je suis né.  Le moment de l’année où l’on fête les bienfaits que nous apportent Thor, répondit-il en bombant le torse. 
-Thor, cherchons tes parents, ils…
-… sont morts.  Tués par ces monstres.  Devant mes yeux, mon père, le marteau levé, a trouvé la mort déchiqueté par ses oiseaux de malheur.  Ma mère, m’a sommé de courir le plus vite que je pouvais, les … ils l’ont tués comme mon père.  Un est resté près des corps durant que les autres sont partis à ma poursuite, pleura l’enfant.
-Je ne savais pas.   Je m’en excuse.
-Tu ne pouvais le savoir et de plus, tu m’as sauvé la vie.  Mon père devait tous les tués et il m’amenait souvent, ma mère et moi, pour servir d’appât.  Ce coup-ci, il le savait et on attaqué mon père avant de se tourner vers nous.
-Maintenant petit, je vais te ramener chez les tiens et essayer de tuer le plus de ces créatures.  Tu en sais beaucoup sur eux ?
-Ce que je sais viennent des légendes qui circulent à propos d’elles.  Elle se dit comme suit : 
« Une nuit où la lune se cachait derrière la terre ;
les démons sortirent de sous la terre ;
ils dévorèrent bêtes et nains ;
jusqu’à ce qu’il n’ait plus rien. »
-Tu veux dire que ces bêtes sont arrivées une nuit sans lune.  D’où viennent-ils ?
-De la forêt interdite.  Cet endroit est oublié des dieux.  Personne ne s’y aventure sauf si cette personne veut trouver une mort atroce.  Elles foisonnent de démons et de choses y ressemblant.  Mon père me parlait souvent de cet endroit qui se trouve entre le royaume des nains et des elfes.    Grâce à ce coin, les elfes ne viennent jamais nous attaqué.  C’est le grand chêne qui a mis cette barrière voilà des années mais, ne pensait pas qu’elle se remplirait de monstres. 
-Thor, allons maintenant voir ceux qui pourront s’occuper de toi.  Je ne me servirais pas de toi comme un appât.  Qu’as-tu dans le dos ?  Tu es bossu ?
Rachel venait de remarquer  que son nouvel ami avait une grosse bosse sous son manteau en lambeau.  Il faisait vraiment pitié ce pauvre nain.  Ces cheveux bruns étaient en bataille.  Son visage, barbouillé de poussières et de sang, était bizarre, même pour un nain.  Des yeux bruns, un petit nez bouffi et une grande bouche.  De grandes oreilles de chaque côté ressemblaient à deux portes de granges.  Il portait des bottes trop grandes pour lui et toutes déchirées.  Son manteau et ses vêtements étaient aussi tout déchirés et crottés. Il n’arborait pas de barbe comme ceux de son espèce habituellement.
-Cette bosse, dit Thor, n’est pas une vraie bosse de bossu.  C’est le dernier cadeau de mon père que je porte.  Son marteau de guerre.
Il le sortit de sous son linge et le montra à Rachel.
-Superbe pièce, dit-elle en caressant le métal de ce marteau. 
La hache à double tranchant était d’un métal inconnu par la magicienne.  Un long manche du même métal que la tête finissait cette arme architecturale.  Des runes entrelacées et inscrites autour du manche et des tranchants montraient que cette arme possédaient des pouvoirs magiques.

    Plus loin de là, les créatures ailées fulminaient en apprenant la mort de leur ver dominant.
-Que t’as-t-il prit de l’appeler contre un ennemi inconnu ? hurla une des créature contre Ara.
-C’était une humaine !  J’en ai déjà tué quand nous habitions dans notre coin de forêt et jamais aucune n’a réussi à se sortir de ce piège.  Je ne comprends pas ma reine.  Pardonnez-moi, je réparerai mes torts. 
-Cela ne sera pas nécessaire Ara.   Apportez le aux vers et laissez les la              manger, tranquillement.
-NONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN ! hurla Ara en se faisant apporter par des guerriers vers sa dernière demeure.
-Reine, commença une nouvelle créature.
-Quoi ?
-Pour le ver, les mâles ont choisi un nouveau mâle dominant.
-Bien.  Maintenant, occupons-nous du nouveau problème : l’humaine.

    -C’est ici que nous habitons, hurla Thor tout heureux.
-Va-y, je repars à la chasse.
-Tuons-la, hurla une voix inconnu de Rachel.
Rachel sortit son épée de son fourreau, toujours habillée en amazone, elle attendait les nouveaux ennemis qui avaient sommé de la tuer.  Devant elle, des nains sortirent de partout et la tenait en respect avec des haches que la magicienne aurait facilement tassé mais, elle attendait de voir la suite des événements.  Pourquoi tué quand on peut l’éviter ?
-Thor, c’est toi, dit une voix féminine.
-Oui, Myrielle, dit l’enfant en sautant dans les bras de cette femme à barbe rousse. 
-Que fais-tu avec une humaine mon trésor ?  Surtout où se trouve tes parents ?
-Ils sont morts, se mit à pleurer l’enfant.
-Est-ce elle qui les a tués ?
-Non, elle m’a sauvé des monstres.  Elle en a tranché une et brûlé un ver et deux autres démons.
-Elle a … tué en tranchant.  Aucune arme, hormis celle de ton père, ne pouvait tuer ses créatures.  Je ne comprends pas. 
-Est-ce que les nains autour de moi pourraient baisser leurs armes ?  Je n’adore pas avoir des armes pointées vers moi.  On ne sait jamais, les accidents, demanda Rachel.
-Oh !  Descendez vos armes, dit Myrielle.  Si elle tue ces monstres, on peut la compter parmi nos amis.

    Quelques minutes plus tard, Rachel était assise sur un tabouret face à Myrielle et Thor.  Myrielle avait prit le marteau que portait le jeune Thor quelques instants avant.
-Je suis celle qui s’occupe de tout, expliqua la naine.  Tu dois avoir plusieurs questions.  Je t’écoute.
-Oui, j’aimerais savoir qui sont ces monstres et comment sont-ils arrivés ici ?
-Je vais te raconter l’histoire car, je vivais déjà en ces temps bénis. 
« À cette époque, nous étions deux communautés de nains où le commerce prospérait.  La guerre ne nous touchait pas et nous étions nombreux et heureux. 
    Un jour, un nain, qui venait de l’autre village cria qu’il était attaqué.  Plusieurs des nôtres s’y rendirent mais, jamais ils ne revinrent.  Alors, durant une nuit où la lune ne brillait pas, nous sentions la terre tremblée sous nos pieds.  Tous sortirent de chez eux et des vers sortirent du sol et mangea plusieurs nains.  Nous nous sauvâmes mais, les créatures volantes nous attendaient.  Ils essayaient de nous rabattre vers les vers mais, la père de Thor sortit son marteau de guerre et commença à en tuer plusieurs.  Ils partirent mais, plusieurs nains virent qu’un ou plusieurs membres de leur famille manquaient.  La nuit fut longue.  Notre roi et sa lignée avaient tous trouvés la mort.  Le père de Thor, Brunebarbe, me nomma celle qui s’occupait du camp et lui, commença à chasser.  Thor naquit quelques années après ce désastre.  Brunebarbe en tua plusieurs de ces cervelles de moineau mais, elles ont eu raison de lui.  Maintenant, j’espère que tu pourras nous aider à les détruire.  Elles sont nombreuses et les vers se reproduisent à une vitesse folle.  Les vers servent à enlever la chair et les os.  Les créatures ailées ne mangent que le sang qui s’écoule du derrière de ces grosses bêtes.  Donc, plus il y a de vers, plus il y a de chauves-souris. »
-Vous  voulez que je les tue.  C’était ce que je pensais faire.  Une autre question.  Pourquoi, avec toutes vos armes que j’ai vues près de moi, n’essayez-vous pas de tuer plus de ces démons ?
-Là est la question que nous nous posions voilà quelques temps.  Nos armes sont inefficaces contre ces monstres.  On les coupe en deux et elle nous saute dessus deux secondes après sans une égratignure.  Le marteau de mon frère était la seule chose qui les tuait et qui nous sauva de l’extinction.  Ton arme semble être faite du même métal.
-Donc, allons chasser ces démons de vos tunnels, grogna Rachel.

    Rachel suivit de son nouvel ami, Thor, commencèrent à faire de ces monstres de la bouillie pour vers.  Rachel n’aimait pas que des créatures déciment une nation pour assouvir leur faim.  Il devait avoir d’autres moyens mais, ces choses étaient des démons et on ne pouvait converser avec des créatures pareilles.  La magicienne et le nain firent tellement de mal à ces monstres ailés que leurs têtes furent mises à prix.  Malgré ce fait, Rachel et Thor continuaient leur lutte acharnée jusqu’au jour où …

    -Ouf, bonne journée, dit Rachel en prenant de l’eau dans un vase près d’elle. 
-Tu as raison Rachel mais, un jour, ils finiront par nous attraper.
-Quand ce jour arrivera, nous aviserons.  Couche-toi, il est tard.  Demain, nous devons pourfendre d’autres de ces déchets de l’humanité.
La magicienne et le nain vivaient dans une petite maison fait de bois rond.  C’était une maison de nain avant que la guerre fut déclarée et Rachel l’avait grandi par magie pour pouvoir avoir un endroit où dormir.  Dans cette maison à une pièce se trouvait une table où Rachel mettait la nourriture et l’eau et deux lits.  Chacun à une extrémité de la maison.  Celui de la magicienne se trouvait près de la porte au cas où il arriverait un événement qui demanderait une attaque rapide.  Elle avait un grand lit et le petit nain, un petit.  Ce soir, Rachel se coucha et tomba dans un sommeil profond.  Les monstres entrèrent sans un bruit et, sans que la magicienne ne bouge, ils enlevèrent Thor.  Quand le sommeil quitta Rachel, elle vit avec horreur le lit de son ami vide et une lettre épinglée sur la table.
« Bonjour tueuse,
                            Nous détenons votre ami.  Si vous ne sortez pas de chez vous sans arme et en ne tuant pas ceux qui vous attendent dehors, nous le tuerons.
            Sincèrement vôtre,
                                         Matilda. »
Rachel sortit de la maison quelques minutes après avoir lu la lettre.  Elle montra à la créature qui approchait qu’elle n’était pas armée.  Il vit signe qu’elle la suive et elle le suivit.  Cependant, derrière eux, une personne habillée de noir les suivait aussi et cette personne était armée.

    Rachel et la bête arrivèrent dans des souterrains qu’elle ne connaissait pas mais, qu’elle essaya de mémoriser du mieux qu’elle put.  Elle vit une énorme porte et quand une créature l’ouvrit, elle vit tous les vers qui se trouvaient derrière.  La grotte regorgeait de ces démons qu’elle détestait tellement.  Ils arrivèrent devant une grande porte en bois comme celle des vers.  Son guide ouvrit la porte et lui fit signe d’entrer. Rachel fut surprise en voyant ce qu’elle vit.  Une démone, plus grosse que les autres, étaient couchée sur un trône et portait une couronne sur la tête.  Les autres l’écoutaient aux doigts et à l’œil.   Le trône était constitué de crâne de nains empilés.  Sa couronne n’était qu’un anneau de fer rouillé.  Un peu plus loin dans un coin de la pièce, Thor était prisonnier dans une très petite cage.
-Voici notre tueuse.  Tu sembles moins fière sans ton épée à ton côté, dit cette grosse démone obèse. 
-J’ai d’autres armes habituellement, mais vous m’avez dit sans arme.  Si combat il y a, se sera injuste de mon côté, répondit Rachel.
-Qui dit qu’on veut de la justice.  De plus, ta mort nous donnera une carcasse de plus à donner à nos vers.  Nous aurons moins des nôtres à tuer. 
-Vous voulez une bataille donc.  Soit vous contre moi !
-Ah !ah !ah! Tu es complètement folle de nous dicter ta volonté.  Nous sommes des milliers et tu es seule.
-Pourquoi craignez-vous tant mon arme et celle de mon ami ?
-Vos armes ! cracha la reine Matilda.  Les matériaux qui les ont conçus viennent de très loin, dans l’espace.  Voici plusieurs siècles, nous vivions paisibles nous et nos amis les vers.  Nous étions tous végétariens et vivions de nos récoltes.  Un jour, certains des nôtres se choquèrent contre des congénères et pour les punir, ils les dévorèrent.  Quand ils goûtèrent le sang, leurs yeux devient rouges et leurs dents leurs poussèrent.  Le sang changea leur physionomie et leur goût alimentaire et ils attaquèrent le village pour avoir plus de sang.  De plus en plus des nôtres devinrent carnivores et nous dûmes les tuer.  Un scientifique construisit une sorte de bombe qui détruisit notre planète et notre race.  Certains purent prendre place dans des petits vaisseaux spatiaux en construction et se sauver.  Seulement, les seuls à survivre furent nous, les carnivores qui dévoraient ceux qui s’approchaient trop près de notre planche de salue.  De plus, ceux qui arrivaient à entrer, servaient de goûter pour le voyage.  Donc, avant que nous arrivions, des débris de notre planète arrivaient sur la vôtre et plusieurs, voyant des cadeaux des dieux, en firent des armes pour leurs rois et reines.  En arrivant, nous nous cachâmes dans un bout de forêt.  Certains des vôtres nous traquèrent et, seulement ceux qui avaient une arme comme toi, arrivaient à nous tuer et nous comprîmes que nous étions presque invincibles.  Seulement, les hommes n’avaient pas bon goût alors, nous nous tournâmes vers un autre peuple : les nains.  Tu sais maintenant notre histoire.  Maintenant, tu mourras en sachant pourquoi tu nous tuais si facilement.

    Dans l’ombre, une silhouette sombre s’approchait furtivement de la cage de Thor.  Elle avait écoutée attentivement cette histoire touchante.  Pourquoi n’était-il pas resté végétarien ? soupira-t-elle.  En approchant, elle se cachait le mieux qu’elle pouvait.  Une ombre pouvait être vue dans la lumière des yeux de ces monstres.
-Allo, chuchota-t-elle en arrivant à côté de la cage de Thor. 
-Qui ? sursauta-t-il.
-C’est moi, Rachel.
-Rachel, chuchota-t-il à son tour.  Tu es la à parler avec leur reine tu ne peux pas être à deux places en même temps.
-C’est seulement un double.  Je n’ai jamais fait confiance à des ennemis et …

    La reine se leva et d’un doigt fit un geste compliqué.  Le double Rachel devint raide et commença à agir bizarrement.
- Dis-moi où se trouvent les nains ? hurla-t-elle rouge.
-Je ne sais pas ô ma reine, j’ai demandé aux nains de ne pas me dire où ils se cachaient des fois que je serais capturée et obligée de dire ce renseignement.
-Quoi !!  Tu ne sais pas où se trouve ceux que tu protèges,  C’est inconcevable.  Comment protéger une personne qui est loin de notre vue.
-Avec le cœur.  En tuant le plus des vôtres, je les protégeais mieux qu’en faisant autres choses.  Je suis une étrangère avant tout.
-Tu as raison.
La reine vit en sorte que la fausse Rachel marche vers les vers et se laissent dévorer par ceux-ci.  Cependant, le ver qui la mangea se mit à brûler.  Ce vers était une femelle gestante. 
-Où est ce microbe ? hurla la reine une lueur meurtrière dans les yeux.

    Rachel et Thor, sortit de sa cage, partirent en silence mais, un garde arriva quand ils arrivèrent près de la porte des vers.  Ils entrèrent silencieusement.
-Les vers, cria Thor.
-Chut !  S’ils leur fournissent leur pitance et s’ils n’en a plus, ils vont mourir de faim, non.
-Oui mais, comment veux-tu tuer tout ces vers. 
-Le feu semble efficace contre eux.
-Nous sommes aussi dans la pièce.  Si tu les brûles, nous brûlerons aussi.
-Pas si nous sommes anti-brûlures.  Je peux prendre les écailles d’un animal dont les flammes ne peuvent rien lui faire.  Je peux aussi, comme avec l’autre vers, formée une boule de protection autour de toi.
-Pas fou mais, où faire ce feu ?
-Viens. 
La magicienne se dirigea vers un tube qui les protégeait de ces vers géants. 
-Ici sera un bon endroit, non.
La jeune femme se couvrit  le corps d’écailles d’or tandis qu’elle entourait le jeune nain d’une bulle de protection.  Rachel ouvrit la bouche et cracha un jet de flamme vers le plus gros des vers qui, en essayant de bouger  pour arrêter cette souffrance, se jeta sur un autre vers qui prit feu à son tour.  Les créatures entendirent les cris de leurs vers adorés.  Plusieurs arrivèrent et, voyant cet enfer, ils essayèrent d’en sauver quelques uns.  D’une centaine, il en restait que dix vivant.  Les démons entrèrent dans la pièce quand il n’y eu plus de feu mais, Thor et Rachel étaient déjà partis.  Cependant, la magicienne et le nain avaient décidé de s’attaquer à la reine.  Si elle mourrait, les autres démons ne sauraient plus quoi faire sans tête dirigeante.  Rachel arriva devant la reine qui la remarqua.
-Je savais que tu n’étais pas morte.  Bien pensé de tuer nos vers mais, il en reste assez pour les reproduire.
-De cent, il n’en reste qu’une dizaine, ils pourront moins se nourrir et moins vous approvisionner en sang. 
-Tu vas mourir.
La reine des démons leva son doigt mais, Rachel arrêta le sort avec une barrière de protection.  La reine voyant que sa magie ne marchait pas, elle se leva de son trône.
-N’attendez rien de vos sbires, les portes sont verrouillés jusqu’à ce qu’un de nous meurt ou que je décide d’ouvrir les portes par moi-même.

    Alors, elle vit une cinquantaine de reine autour d’elle.  La duplication.  Il suffisait de savoir laquelle était la bonne.  D’un coup de pied sur le sol, son habit d’amazone apparut avec son épée chérie et ses autres armes inutiles.  Rachel sortit son épée de son fourreau.  Elle ferma les yeux.  Thor, au bout de la pièce, regardait cette scène horrifiée.  La magicienne entendit bouger à sa droite, elle donna un coup d’épée dans une projection qui s’effaça.  Elle referma les yeux cherchant la conscience de la reine.  Elle la trouva et se focalisa sur elle.  Elle ouvrit les yeux et vit toute les reines l’attaquées en même temps.  La magicienne se jeta sur une des reines ne craignant pas les armes des autres.  La vraie reine tomba sur le sol sous Rachel et les autres disparurent.  La jeune femme regarda la reine dans les yeux et les deux femmes combattirent longtemps la conscience de l’autre.  La reine craqua en premier et Rachel prit possession de son corps et de ses pensées.  Le jeune nain se demandait ce qu’elle faisait.
- Lève-toi reine, dit la magicienne.
Elle obtempéra immédiatement.
-Dis à tes sbires de se tasser de devant les portes.
-Tassez-vous des portes mon cher peuple.
Rachel et Thor suivirent la reine jusqu’à l’extérieur des grottes.  À l’extérieur, la magicienne fit apparaître un vaisseau spatial assez grand pour tous les démons.  C’était en réalité leur vaisseau qu’elle avait fait apparaître devant eux.
-Dis à ton peuple d’entrer à l’intérieur et d’amener les vers avec eux.
-Faites ce qu’elle dit.

    Le peuple de la reine obtempéra et ils entrèrent tous dans le vaisseau.
-Maintenant, une dernière chose.  Tu vas partir avec ton peuple.  Tu iras où tu veux mais, ne reviens jamais sur la planète terre sinon, tu mourras ton peuple, tes vers et toi en foulant le sol.  Voici le sortilège qui touchera tous ceux de ton espèce. 
La reine entra dans le vaisseau qui partit vers une autre planète.  La magicienne tomba, épuisée.  Elle s’endormit en entendant les nains dirent que Thor devenait leur nouveau souverain grâce à son courage.  Ils fêtèrent la paix revenue mais, Rachel avait encore disparus.

Hors ligne

 

#55 2013-07-10 14:25:39

gothikadoll
fiche Eleveur
†Aide Maléfique†
Lieu: en Enfer
Date d'inscription: 2009-11-01
Messages: 9178

Re: Le cycle des quatre dragons

alien vs predator voici alien vs nains XD

dis il est pas un peu taré barbebrune d'utiliser sa famille comme appât ?


Ouverture d'un forum d'histoires de ma composition. Si vous êtes intéressés passez donc lire ^^
vous cherchez des mâles de certaines couleurs ? venez donc ici
merci de lire les tutos ils ne sont pas là pour rien

Hors ligne

 

#56 2013-07-11 01:09:15

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Le cycle des quatre dragons

J'avoue que ce n'était pas fort mais, il ne voulait pas se détacher de sa famille.  Je n'avais pas regardé cela de se côté-là!!!Catitiz_PDT_22

Ce chapitre parle de l'évolution du camp ainsi que l'évolution du tatoue étrange qui orne la magicienne inconsciente.

Chapitre 27

-Alors Crack pot, demanda Éric.
-Rien de changer.  J’ai peur qu’elle ne se réveille jamais.  Personne ne sait pourquoi elle est tombée ou ce qui l’a touché.  On n’a vu que ce satané tatou de malheur.  Cette forêt  ne me disait rien qui vaille quand on est arrivée.  Gus et elle l’aimaient, moi je détestais ce chêne au milieu.  Il se trouve là comme le maître incontesté d’un royaume qui demande qu’à disparaître.
- Calme-toi petite, tu vas nous faire une attaque.
-Je suis calme mais, je crains sa mort.  C’est grâce à elle que je vis encore et que j’ai ses pouvoirs que je n’avais pas demandé.
-Moi non plus, je ne voulais pas de tout ce qu’elle m’a dit mais, c’est le destin qui nous a mis ce méli mélo dans les mains.
-Si elle devait mourir, tout ce qu’on a accompli serait pour rien.  Elle m’a bien avertit que pour avoir une chance de gagner cette guerre, il faut les quatre dragons.
-Je me demande bien qui sera le quatrième ?
-J’espère pas le connaitre trop vite car, celui qui manque est celui qui représentera le mal.  Cependant, ce n’est pas ce qui me tracasse pour l’instant.
-Je sais Crack pot.  Je suis venu t’apprendre que le mur est fini et qu’Hélène et moi filons le parfait amour.  Tout va bien sauf notre chef.  J’espère bien qu’elle se réveillera bientôt.  Je pense que son sommeil est magique aussi, une force la maintient endormie donc, ce sommeil ne devrait pas la tuer.
-Sauf si la force veut la voir mourir !
-Ne te décourage pas, elle nous reviendra, Rachel revient toujours, elle ne nous laissera pas tomber.
- Espérons-le.

    Éric sortit de la cabane où dormait la magicienne.  Crack pot ne lui avait pas touché un mot sur le fait que le tatoue sur la peau de sa maîtresse devenait la même couleur que ses écailles de dragonne.  Que voulais dire toute cette folle histoire ?

Hors ligne

 

#57 2013-07-11 11:58:59

gothikadoll
fiche Eleveur
†Aide Maléfique†
Lieu: en Enfer
Date d'inscription: 2009-11-01
Messages: 9178

Re: Le cycle des quatre dragons

tout va bien dans le meilleur des mondes XD manque que le réveil de la dragonne
plus qu'une épreuve si j'ai bien suivi Catitiz_PDT_19


Ouverture d'un forum d'histoires de ma composition. Si vous êtes intéressés passez donc lire ^^
vous cherchez des mâles de certaines couleurs ? venez donc ici
merci de lire les tutos ils ne sont pas là pour rien

Hors ligne

 

#58 2013-07-11 21:54:32

evadu59
fiche Eleveur
Nouveau membre
Date d'inscription: 2013-07-10
Messages: 1

Re: Le cycle des quatre dragons

Catitiz_PDT_27 Catitiz_PDT_04 Catitiz_PDT_05 Catitiz_PDT_06

Hors ligne

 

#59 2013-07-11 22:19:08

mimichousse
fiche Eleveur
Modoriarty
Date d'inscription: 2008-11-19
Messages: 21898

Re: Le cycle des quatre dragons

Bonjour Eva du 59: je t'invite à lire les règles du forum qui sont dans ma signature.

Le flood est interdit: poster uniquement des catitz c'est du flood.

Ici tu es dans le coin de lecture: la personne poste ce qu'elle écrit et donc s'attend à des commentaires constructifs. Hors des catitz ne prouve en rien que tu aies lu et ça passe pour de l'irrespect.

Je t'invite à corriger ton message et à le supprimer. Evte de recommencer à l'avenir pour éviter la sanction.

Vu que tu es nouvelle je te souhaite la bienvenue et bonne continuation. Bonne soirée.

Hors ligne

 

#60 2013-07-12 00:48:20

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Le cycle des quatre dragons

Oui, il ne reste qu'une épreuve et elle est de taille.  On monte d'un cran.  J'espère que tu aimes les grosses créatures car, elles sont énormes à côté d'un humain adulte comme Rachel Catitiz_PDT_28 Cependant, il faudra attendre encore deux chapitres avant de savoir pourquoi elle a vécu ses folles épreuves

Chapitre 28

    Rachel sentait le vent soufflé sur ses joues.  Les arbres, plusieurs fois centenaires, levait leurs cimes vers le soleil.  La magicienne se demandait où elle se trouvait mais, elle était heureuse de ne plus se trouver six pieds sous terre.  Elle ne détestait pas les tunnels mais, elle adorait la caresse du vent et le chatouillement du soleil sur le sol parsemé de feuilles mortes.  Rachel, se sentant dans son élément et se mit à chantonner.  « Je me demande vraiment ce qui pourrait m’arriver.  Je remarque que, depuis quelques années, il m’arrive bien des aventures.  De plus, je m’ennuie de mes amis et je me demande ce qui leur arrive sans moi.   Éric a dû devenir le chef et il sera qualifié pour ramener la magie sur terre comme les dieux et déesses me l’ont demandé voilà bien des années.   Je me demande vraiment ce qui pourrait me tomber sur la tête cette fois-ci. »

    Tout à coup, un horrible bruit parvint aux oreilles de Rachel et elle n’eut que le temps de se tasser avant que s’écrase une créature à ailes devant elle.  La magicienne s’approcha et découvrit, avec horreur, que cette bête n’était autre qu’un griffon.  Ailes et tête d’aigle avec un corps et une queue de lion.  Seulement, ce carnivore ne bougeait plus à cause du choc de la chute occasionnée par l’aile droite très amochée.  Des coups de griffes avaient tâché la robe de la pauvre créature.  Rachel ne pu pousser plus loin sa contemplation car, elle entendit des ailes qui amorçait une descente vers sa direction.  Elle devint invisible voulant savoir ce qui allait arriver.
-Hector, tu ne l’as pas manqué.  Bon coup de griffe.  Elle est là, on la tue tout de suite, dit un griffon. 
-Approchons nous d’elle avant.  Ils veulent sa mort, ils l’auront.
Les trois griffons s’approchèrent de leur consœur inconsciente.  Rachel comprit que si elle n’intervenait pas, il y aurait une victime devant ses yeux.  Seulement, la magicienne ne trouva pas mieux comme idée que la confrontation.  Elle se dirigea rapidement devant le corps inanimé et redevint visible.  Les trois griffons arrêtèrent  leurs pas.
-Que veux-tu humaine ? demanda celui qui semblait être le chef.
-Protégée votre ennemi !
-Tu es complètement folle !  Nous sommes trois et tu es seule.  De plus, nous sommes bien plus forts que toi. 
-J’ai des armes moi aussi, répondit Rachel en faisant apparaître ses armes.
-Une guerrière !   D’accord, tu vas l’avoir ta mort glorieuse.  Chicot, montre à cette chose ce qui arrive à ceux qui défit les griffons !

    Chicot s’envola au-dessus des arbres et serres en avant fonça vers l’humaine.  La chute de la griffonne avait percé une trouée assez grande pour que deux griffons de large passe entre les arbres abattus.  Rachel, épée au clair, attendait cette créature ailée.  Quand elle arriva à environ deux mètres, la magicienne ouvrit des ailes dorée et s’envola.  Le griffon, ne pouvant arrêter sa lancée, s’écrasa sur le sol. 
-Chicot, incapable, hurla le chef.  Vas-y Didi c’est à ton tour. 
L’interpellé s’élança à la poursuite de l’humaine volante.  Rachel fit volte face et attaqua le griffon à coups d’épée durant que la bête essayait de se protéger grâce à ses pattes.  La magicienne tourna l’aile vers la droite et réussit par cette manœuvre à couper la tête du griffon.  La rapidité était l’atout de Rachel.  Elle piqua vers la troisième qui s’approchait de la blessée. 
-Tu ne t’approcheras pas d’elle, dit la magicienne en atterrissant entre le prédateur et sa future victime.
-Tu crois.  Je ne suis pas aussi facile à tuer que mes compatriotes.  Tu remercieras la souche pour la mort de Chicot et ta baguette pour Didi.  Je m’appelle Hector et je suis …
-… une grande gueule, coupa Rachel.
-Tu oses.  Tu mourras pour cela. 
-Peut-être un jour mais, j’aimerais que se ne soit pas pour aujourd’hui.

    Le griffon sauta sur la jeune femme qui, d’un saut de côté, manqua de justesse cette bête. 
-Tu es rapide humaine, j’aime cela me battre contre des ennemis qui en valent la peine.
Hector s’envola pour changer de bord et marcha vers Rachel qui comprit que le combat commencerait bientôt.  Le griffon devant elle leva ses pattes avant pour griffer la magicienne qui fit apparaître un bouclier qui mangea les dégâts.
-Une magicienne et une guerrière fait un drôle de combos mais j’aime.
Hector décida de passer au coup de bec.  Rachel sauta de côté et réussit, grâce à son épée, à blesser le griffon à l’aine.
-Bravo !  Commençons vraiment le combat maintenant !
Hector s’envola bas et rapidement.  Rachel ne pu se tasser avant et elle se retrouva coucher sur le sol, écrasée par le monstre.  Durant cet événement, l’épée de Rachel avait roulé un peu plus loin.  La jeune femme faisait tout pour ne pas recevoir des coups de becs ou de griffes à des endroits névralgiques.  La magicienne eut une idée.  Elle leva les jambes et réussit à donner un coup de genoux dans le ventre de la créature qui s’envola de douleur.  Rachel se leva.  Seulement, son épée était trop loin.  Le griffon volait regardant si elle faisait une erreur …   il frapperait à ce moment.  La magicienne pensa à sa magie.  Pourquoi ne pas l’utiliser ?  Elle hurla dans les aigus.  Le griffon se boucha les oreilles avec ses pattes.  Rachel appela la foudre.  Elle attaqua son ennemi grâce à ses lames d’électricité.  Le griffon volait bien et aucun éclair ne le toucha.  La magicienne s’envola à son tour et, même si elle n’était pas sous sa forme dragonne, elle cracha le feu.  La créature fut prise au dépourvu et trouva son derrière brûlé.  Hector savait que son ennemie avait de grands pouvoirs magiques.  Rachel stoppa son vol quand elle vit ce que le griffon voulait faire.  Il visa sa victime et fonça dessus la griffonne inconsciente.  La jeune femme comprit ce qu’elle devait faire pour sauver sa nouvelle protégée.  Elle se lança à la poursuite du prédateur et cracha une boule de feu qui transforma le griffon en cendres.  La magicienne se posa près du corps inanimé de la griffonne.  Par les paroles des trois lascars, elle savait que sa protégée était femelle.  D’un doigt elle leva du sol cette masse et l’amena vers une cabane de bois qu’elle avait remarqué durant la bataille.  Un peu délabré mais, cela faisait une bonne cachette.  Rachel déposa la blessée sur le seul lit de la pièce et, posant ses doigts sur la créature, guérit les blessures qui l’aurait amené irrésistiblement vers la mort.  La magicienne ne pensa nullement à elle qui était plein de sang.  Elle avait reçu plusieurs blessures en-dessous d’Hector. Aucune sérieuse mais, elle perdait du sang.  Elle sentit rapidement une grande fatigue.  « Minuit, Briza, venez j’ai besoin de vous. »  Une panthère noire apparut devant elle et sur sa main gauche, le tatou disparut pour montrer une tarentule vivante.   
-Minuit, Briza.  Je me sens fatiguée et j’aimerais que vous surveilliez notre nouvelle amie.
-Tu ne veux pas figurer à son menu, dit la tarentule.
-Tu as tout compris.  Elle n’est pas en danger de mort et presque toutes ses blessures sont fermées.
-Et toi, tu saignes comme une champlure qu’on a oublié de fermer.
-Briza, j’ai pris toute mon énergie pour cette griffonne.  J’ai de la difficulté à bouger un objet alors, pour guérir, on repassera.
Rachel tomba sur le sol, endormit.  Minuit et Briza montèrent la garde durant le sommeil de leur maîtresse.

    Rachel fut réveillée par un rugissement et des petites pattes qui marchaient dessus.  Elle ouvrit les yeux et se trouva nez à nez avec la griffonne. 
-Je ne suis pas très comestible Mme la griffonne, dit la magicienne en tremblant.
-Ta ménagerie a réussit à te réveiller.  Tu dors dure.  Tu m’as donc sauvé la vie.  Je te laisse la tienne et on est quitte. 
-D’accord.  Je ne pensais pas que vous devrez sauver la mienne en retour.  J’ai eu comme un pressentiment que je devais vous protégez.
-Je n’ai pas besoin de protection.
-Excusez moi si vous sauvez fut une erreur.  La prochaine fois je ne battrais pas contre les griffons pour vous sauvez la vie.
-C’est pour cela que votre sang tâche le sol.  Votre tarentule était en train de refermer vos blessures.  Elle a bien fait car, vous serez morte dans votre sommeil.  En passant, merci de m’avoir sauvé la vie. 
-De rien Mme …
-Sysy.  Mon vrai nom serait trop dur à dire.  Vous c’est …
-Rachel.  Mon vrai nom est simple à dire, sourit la magicienne.
La griffonne répondit en souriant aussi.

    Leur amitié dura plusieurs mois. Elles apprirent l’une de l’autre comment chassé.  Rachel avec un arc et des flèches et Sysy, avec ses griffes et ses crocs. 

    Une journée où l’été chauffait le sol, Rachel vit dans une clairière un joli cerf.  Seul, il était vulnérable. La magicienne marcha sans bruit vers un arbuste qu’elle utilisa comme cachette.  La griffonne, sous le couvert des arbres, regardait son amie.  Rachel sortit son arc et une flèche qu’elle arrangea pour tuer le cerf. 

A ce moment, un autre griffon survolait la zone et avait décidé que son repas serait du cerf. Cependant, le prédateur vit aussi Rachel et ses flèches.  « Si je tue le cerf, elle pourra aisément me tuer ensuite.  De l’humain ce ne doit pas être si mauvais. » se dit le griffon.  La bête piqua alors vers l’humaine qui le remarqua qu’au dernier moment.  Elle ne réussit pas son saut et se retrouva sous le griffon qui avait grand faim.  Le cerf se sauva entendant et voyant autant de prédateur en même temps.  Rachel essaya de se sauver des coups de becs et de griffes.  La magicienne réussit à ramener ses jambes vers elle et à envoyer le prédateur plus loin.  Cependant, l’humaine rampa sur le sol pour se sauver plus rapidement et le griffon réussit à prendre une bouchée dans une jambe de la pauvre Rachel qui poussa un cri de douleur.  Son amie griffonne sauta sur l’autre griffon pour sauver la vie de sa salvatrice.  Une bataille aérienne commença alors durant que Rachel se sauvait, toujours en rampant, vers les arbres de la forêt.  Sysy revient quelques minutes après disant que le griffon avait prit la fuite. 
-Pas vrai !  Sysy, il va aller dire à ton peuple que tu vis et les tueurs reviendront, s’écria Rachel en essayant de guérir sa plaie par magie.
-Non, je ne peux pas penser que j’ai été aussi stupide de le laisser se sauver.
-Sysy, il ne nous reste que deux directions à prendre.
-Lesquelles ?
-La fuite ou la bataille.
-Nous nous battrons.
-Je suis d’accord avec toi.
-Rachel se sera une grande bataille.
-Deux contre tout les griffons de la montagne.
-À vrai dire pas tout les griffons car, mon père ne sait pas qu’on essaie de me tuer.
- Attendons-les, ils viendront bien assez vite, dit la magicienne en se levant.  Je suis guérie mais, le sommeil m’appelle. 
-Bonne idée. Répondit la griffonne en baillant.
Elles partirent à la cabane pour dormir.  Quand la bataille éclaterait, il leur faudrait toutes leurs forces.

    Le lendemain, alentour de midi, ils entendirent au loin le bruissement de plusieurs ailes qui venaient dans leur direction. 
-Ils arrivent, hurla Sysy.
Les griffons encerclèrent les deux fugitives et commencèrent à les attaquer.  Rachel, grâce à son épée, en tenait plusieurs en respect.  Sysy ne donnait pas sa place non plus.  La magicienne en tua deux qui essayait de foncer sur elle.  Son arme devint une épée double.  Deux lames retenues ensemble par un bâton.  Elle redevint ensuite la bonne vieille épée de Rachel qui la doubla.  L’humaine se battit comme une démone avec ses deux épées.  Sysy, crocs et griffes sortis, tuait de ses congénères sans réfléchir.  Plusieurs griffons trouvèrent la mort. 

    Tout à coup, les griffons s’écartèrent pour laisser un des leur passer. 
-Le tueur ! s’exclama Sysy qui commença à trembler.
-Qui ? demanda Rachel incrédule.
-Je suis le tueur, répondit le nouvel arrivant.  Je tus grâce à cette boîte. 
-Que fait-elle de si extraordinaire pour donner la mort ?
-Quand je l’ouvre, elle hypnotise les personnes que je veux et ses personnes perdent leurs âmes qui se retrouvent coincées dans cette boîte.  Le corps, sans âme, ne peut plus bouger et meurt après un certain temps.  Votre amie a des ennemis très haut placé qui payent bien.  Tu dois te douter, humaine, que mes tarifs sont élevés.  Tous les griffons me craignent. 
-Comme on dit par chez nous : « Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. »
-Rachel, nous sommes cuits. Aucune bête n’a jamais pu se sauver de la mort quand il a un contrat sur ta tête.  Tueur, tué moi et laissé lui la vie. 
-Elle est placée dans le contrat.  Elle a tué trois griffons et elle doit payer pour ses crimes.
-Comment  le savez-vous ? demanda la magicienne.
-Un des griffons tué n’était pas encore mort et a réussit à nous dire l’identité de sa meurtrière.
-Le griffon sur la roche.
-Eh oui !  Maintenant, la mort vous attend. 
Le tueur prit sa boîte et ouvrit le loquet.  Rachel et Sysy se sentirent irrésistiblement attirées par la boîte verte.  Elle commença à s’ouvrir quand un horrible fracas sortit les deux amies de leur torpeur.  Les griffons se sauvèrent à tire-d’aile.  Devant eux arrivait une créature rouge un peu plus petit qu’un dragon mais tout aussi féroce et puissant.  Cependant, contrairement aux dragons, ses membres antérieurs constituaient ses ailes. Il portait au bout de sa queue un aiguillon où reposait un poison mortel. 
-Sysy, je pense que je ne pourrais rien contre le nouvel arrivant, dit la magicienne au désespoir.
-Pedros, mon amour ! s’écria la griffonne en voyant le wyverne qui atterrissait à quelques pas d’eux.
-Mon amour ? se demanda l’humaine.
-Oui, répondit Sysy.  Pedros est mon amoureux mais, personne n’est d’accord pour notre union.  Plusieurs ont peur que notre union arrête la guerre qui déchire, depuis des siècles, nos deux clans. 
-Comment vous êtes-vous rencontré ?
-Cela est une longue histoire, répondit le wyverne avec une voix aux accents graves et rauques.
-J’ai le temps.  Nos amis ne reviendront pas avant un certain moment.  Ils ont peur d’un wyverne.
-C’est le venin qu’ils craignent.  Il …
-… est mortel.  Je connais tout cela.  Je suis une magicienne et j’en connais un rayon sur les vôtres. 
-Voici notre histoire, dit la griffonne.  J’étais à l’âge où nous cherchons un jeune griffon pour la vie.  J’avais deux grands amis et on s’amusait loin des montagnes.  On se trouvait en terrain ennemi mais, le danger me grisait et les deux autres essayaient de me montrer qui feraient un bon compagnon pour moi.  On riait et on ne vit pas le wyverne qui arrivait sur nous.  Je criais en le voyant et on vola alors le plus vite qu’on pouvait.  Le premier de mes amis mourut en voulant arrêter la course du wyverne.  Le deuxième, à cause qu’il ne volait pas assez vite.  Moi, je volais rapidement mais, mes ailes commençaient à montrer des signes de fatigue.  Un wyverne, ayant de plus grandes ailes, doit faire moins de battement pour voler.  Le wyverne s’approcha de moi. 
    À ce moment, apparut mon sauveur.  L’autre, en le voyant, s’enfuit.  Je me positionnai pour me battre contre le nouvel arrivant mais, je tombai rapidement dans l’inconscience tant j’étais à bout de force. 
-C’est alors que je l’attrapai, continua Pedros.   Je l’amenai dans ma caverne sans que personne ne le sache et je fis tout pour la guérir.
-Quand je me réveillai, dit la griffonne, la première chose que je vis était son visage au-dessus de moi.  Je ne criai pas sachant qu’il m’avait sauvé la vie.  Plus tard, il me sortit de sa caverne en me cachant dans un grand sac de toile.  Je repartis chez moi dans la montagne.  Mes parents furent heureux de me voir mais, j’eu droit à un sermon sur les dangers du monde des wyvernes.
    Ensuite, je descendis souvent pour aller chasser avec Pedros et notre amour commença à se développer à ce moment.  Plusieurs de mes congénères me voyaient et comprenaient que j’étais amoureuse.  Mes parents me le demandèrent et je leur dis que j’aimais un wyverne.  Après cela, les menaces de mort commencèrent à affluer.  Mes parents n’en firent pas cas et maintenant, la mort m’a frôlé par deux fois en quelques mois.
-Je suis là maintenant et je vais te protéger Sysy.
-Moi aussi, je suis ta protectrice.  Je te dois de plus la vie.  On continuera à sauver la vie l’un de l’autre, ria Rachel.
-Bonne idée !  répondit la griffonne. 

    Durant deux jours, Sysy, Pedros et Rachel chassèrent leur pitance ensemble.  Ce fut deux jours merveilleux mais, la soirée de la deuxième journée finit moins bien.
-Sysy, Rachel, j’ai passé deux superbes journées mais, demain je dois repartir chez moi, commença le wyverne.
-Pourquoi ? demanda la griffonne toute triste.
-Je dois arranger des situations qui demandent ma contribution.  Tu sais que je suis le prince des wyvernes, en tout cas, une partie du peuple des wyvernes.  Je ne peux laisser mon royaume plus longtemps sans moi.
-Ton père, il peut s’en charger.
-Je dois prendre mes responsabilités.  Quand mon père mourra, je serai seul et ne pourrai compter sur lui.  Je veux avoir son expertise avant qu’il passe de l’autre côté.  Je veux être un bon roi quand je le deviendrais.
-Et nous.  Tu m’avais promis ta protection.
-J’ai une idée ! coupa la magicienne.
-Laquelle ? demandèrent les deux intéressés.
-Devenons wyverne.  Je suis magicienne et peut changer notre apparence.  Pendant quelques jours, nous pourrons connaître mieux le monde des wyvernes et ensuite, quand il aura fini ses tâches, nous pourrons résoudre ton problème à trois.  Qu’en dis-tu Sysy ?
-Bonne idée !

    Ils marchèrent longuement avant de voir l’enceinte du village wyverne.  Où le regard portait, on ne voyait que des cavernes où les wyvernes vivaient.  Rachel sentit de la pitié.  À ce moment, la magicienne et Sysy prirent la forme de leur ennemi.  Rachel prit la forme d’un wyverne dorée et Sysy devint un wyverne de couleur ambre.  Pedros se dirigea vers la plus grande caverne et un soldat noir le héla.
-Prince, votre père veut vous voir de toute urgence.
-Il est malade ?
-Non, un message qu’il vient de recevoir vous ait adressé.

    Pedros s’élança vers la  salle du trône où son père et un autre wyverne l’attendaient.  Son père se trouvait assis sur le sol de pierre et tenait sa queue au dessus de son corps pouvant attaquer qui venait en ennemi. 
-Prince Pedros, j’ai un message de la plus haute importance et je dois vous le donner à vive voix.  Cependant, voulez-vous que tous l’entendent ?
-Dis ton message et je m’arrangerais avec les oreilles indiscrètes.
-D’accord, répondit le messager, un wyverne bleu.  Le message vient du roi Brutus.  Il vous lance un duel pour vous avoir interposé entre lui et son futur repas.  Ce duel aura lieu dans deux jours dans votre cours   Acceptez-vous ou déclinez-vous ? 
-Je l’accepte. 
-Nous nous reverrons alors dans deux jours.
Le messager partit de la caverne et s’envola une fois dehors. 
-Pedros, tu es complètement fou ! hurla Sysy.
-Pas devant mon père, gronda le prince entre ses dents.
-Qui sont ces nouveaux venus, je ne les ai jamais vues ? demanda le roi.
-Des amis venant de très loin.  Je les ai rencontrés dans la forêt. 
-D’accord.  Mon fils, il faut maintenant que tu décides si tu te battras ou si tu enverras quelqu’un d’autre à ta place.
-Puis-je choisir plus tard père ?  Je suis fourbu et j’aimerais pouvoir dormir un peu.
-Va mon fils mais, n’attends pas trop.  Ce duel aura lieu dans deux jours.

    Rachel et Sysy suivirent Pedros chez lui.  La griffonne n’arrêta pas de protester durant tout le trajet.  La magicienne remarqua que leur amour était profond.  Arrivés chez le prince, une petite caverne presque invisible des airs où Rachel prit la parole.
-Pedros, je pourrais me battre à ta place.
-Toi !  Sous quelle forme ?
-Humaine bien sûr !
-Es-tu capable de tuer un wyverne ?
-Je n’ai jamais essayé, mais des griffons, oui.
-Nous ne sommes pas comme les griffons.  Nous …
-Pedros, trancha Sysy, je l’ai vu se battre et elle sera imbattable.
-Si tu te trompe et qu’elle perd, je perdrais ce royaume.  Depuis plusieurs siècles. Un groupe de rebelles furent bannis et ils ont battit un autre royaume.   Depuis, il y a deux territoires wyvernes.
- Laisse-la se battre.  Fait lui passer des tests si tu veux ?
-Pas fou comme idée !
-Je n’aime pas ton regard, répondit Rachel en se transformant en humaine et en prenant son épée dans sa main.
-Viens.  Tu peux voler ?
-Oui.

    Rachel, Sysy et Pedros s’envolèrent et atterrirent dans une clairière inconnue pour les deux femelles.
-Ici, commença le prince, c’est le terrain de duel des wyvernes.  Attaque moi et je penserais ensuite à ta proposition.
-Tu es sûr que c’est ce que tu veux ?
-Oui. Répondit-il en se jetant sur la magicienne.
L’humaine sauta de côté.  Le wyverne tournait déjà.  Rachel appela la force du dragon sans en prendre la forme. Sa peau se recouvrit d’écailles d’or telle une armure.  La bête arriva sur elle et la magicienne sauta par-dessus et donna un coup d’épée sur la grosse tête du monstre.  Pedros arrêta son élan.  Une douleur lancinante lui vrilla la tête.
-Que ?
-Épée magique.
-D’accord, tu te battras à ma place.

    Rapidement passèrent les jours avant le duel.  Pedros entraîna Rachel pour qu’elle puisse battre son adversaire.  Quand le jour J arriva, Le prince demanda à l’humaine de rester caché.  Sysy arborait toujours la forme d’une jolie wyverne.  Tout l’autre peuple s’était déplacé et tout les wyvernes vinrent applaudir leur prince.  Cela faisait des siècles qu’on n’avait pas vu tout le peuple des wyvernes ensemble.
-Je suis le roi Brutus, s’écria un des wyverne brun en sortant des rangs.  Je suis venu pour battre en duel un adversaire qui m’a volé ma proie.  Prince Pedros, tu as relevé le défi.  Je me battrai pour mon propre compte.
-Je suis le prince Pedros, répondit son adversaire, je relève ton défi mais, je ne me battrai pas moi-même.   L’amour que j’éprouve pour une des nôtres m’empêche d’effectuer cet acte.  Alors, j’ai demandé à Rachel de me représenter.
La magicienne sortit de sa cachette.
-C’est elle, pouffa Brutus.  Tu fais combattre une humaine.  Tu sais que si je gagne, je remporte la totalité de tes terres et ta mort et celle que tu aimes.
-Ou je sais.
-Alors soit !  Viens humaine.  Ce duel sera jusqu’à la mort. 
-J’approuve, dit-elle en levant son épée et en revêtant sa cuirasse or.

    Le terrain où le duel avait lieu était composé d’un sol sablonneux où un cercle de 100 mètres de diamètre était tracé.  Aucun arbre, ni aucune végétation ne poussait dans ce cercle.
-Ce cercle, humaine, délimite le terrain de bataille.  Si un de nous dépasse cette limite, c’est comme si un mur de roches t’arrivaient dessus alors, fais gaffe.  Nous ne pouvons passer  cette frontière, personne d’autre ne peut la passer de l’autre sens.  Tu ne pourras pas demander d’aide.  Tu es prête à entrer ?
-Oui, allons-y.  Finissons en le plus rapidement possible.
Les deux adversaires se placèrent face-à-face.  Pedros s’approcha mais, ne passa pas la limite.
-Ne le tue que si les autres le demandent.
-D’accord Pedros.
-Que le combat commence, hurla le père de Pedros.
Rachel leva son épée durant que son ennemi arrivait dessus en quatrième vitesse.  Elle sauta en effectuant une pirouette au-dessus de ce monstre. 
-Enfin, quelqu’un qui sait se battre.  C’est triste qu’un de nous doive mourir.  J’aurais du te connaître avant.
-Tu m’aurais tué, répondit froidement la magicienne.
Le wyverne s’envola.  Il essaya de trancher Rachel avec sa queue dont la pointe est empoisonnée.  Ce venin est aussi virulent que celui du scorpion.  L’humaine faisait tout pour ne pas être touché par cette arme terrible.  La magicienne s’envola à son tour et fit le tour de son adversaire rapidement.  Lui qui voulait en finir au plus vite, essayait de piquer son ennemie.  Seulement, Rachel changea de trajectoire et il s’empoisonna lui-même avec son venin.  La magicienne effectua alors un vol stationnaire.  Le wyverne, ne mourant pas tout de suite car, il avait en lui un contre-poison, s’élança vers cette humaine impertinente.  Il attrapa le vide et ne réussit pas à s’arrêter à temps pour s’écraser sur le cercle tracé.  La douleur qui en résultat fut très pénible.  Rachel sauta sur le wyverne et trancha sa queue.  Elle fit aussi plusieurs plaies qui laissaient s’écouler un sang noir et acide.  L’humaine resta juger sur la bête où le sang ne pouvait l’attendre.
-À mort ! À mort !  entendit-elle crier les autres wyvernes.
-Je crois que tes congénères veulent ta mort.
-Tu as raison.  Tue moi rapidement, c’est la volonté d’un mourant.
-Ce sera rapide mais, je n’aime pas tuer pour seulement tuer.
-Tu le dois sinon, je gagnerais.
-Alors soit ! dit-elle en levant son épée et en le plantant dans le cœur du wyverne. 
Avant d’être aspergée de sang acide, Rachel s’élança dans le ciel avec son épée.  Elle put enfin sortir du cercle.  Elle avait quelques écorchures et égratignures mais, rien de mortel.
-Laissez moi passer, hurla une wyverne.
-Qui est-elle ? demanda Pedros.
-Je suis la femme de celui que vous venez d’occire.  Je veux me battre à mort contre cette humaine.
-Madame, nos lois ne touchent pas les humains.  La seule façon de vous battre ainsi sera qu’un wyverne que vous voulez battre en duel la prenne comme championne, expliqua le prince.
-Je sais nos lois.  Seulement, elle est un gibier.  Je peux la tuer ici sans que personne n’intervienne. 
-Je pense que plusieurs interviendront, répondit Rachel.  De plus, je m’occuperai plus de ma couvée que d’une humaine qui a tué votre époux.  Si vous mourrez, qui s’occupera d’eux et …
-Et … hurla la wyverne.

    Rachel disparut en criant.
-Vos petits courent un terrible danger.
La magicienne  arriva dans une grande caverne humide où de l’eau s’écoulait du plafond.  Un énorme nid en paille contenant quatre œufs prenaient toute la place de cette caverne.  Un être étrange caressait les œufs.  Cette bête portait une fourrure brune de la tête à la plante des pieds.  Le reste arborait une forme humanoïde.  Des yeux rouges brillaient dans des orbites proéminentes et sans paupières.  Il ouvrit la bouche près d’un œuf.  Une énorme dent en sortit et entreprit de percer la coquille rigide.  Rachel sauta près de ce monstre et remarqua qu’il mesurait deux mètres de plus qu’elle.  Le mangeur d’œuf se tourna vers son adversaire.
-Laisse ses œufs sinon … sinon …, commença l’humaine.
-Sinon quoi ? dit une vois très grave.
-Je ne sais pas encore mais, j’y travaille.  Seulement, je me casserai moins la tête si vous décidiez de ne pas toucher à ses œufs.
-AH ! AH ! AH !  Crois-tu que je vais laisser filer une aussi belle aubaine.  Quatre œufs sur le point d’éclore pour moi tout seul et sans surveillance à part toi qui n’est qu’un très mince obstacle.  Ces œufs me garderont en vie pour au moins un siècle.
-Et moi, hurla une voix.
-Tu as ramenée la mère.  Ta mort sera extrêmement lente tout comme ses petits. 
Rachel se mit entre le prédateur et les œufs. 
-Tu oses !
-Oui.
Cet être n’était pas comme les autres qu’elle avait combattus.  Elle sortit son épée et avec le sang qui la couvrait, elle en jeta sur le monstre qui commença à être rongé pas l’acide.  La magicienne fut contente jusqu’au moment où elle sentit une main l’attirée vers cette longue dent.  La mère arriva et attrapa l’humaine. 
-Merci ! répondit Rachel.
-Un mangeur d’œufs, siffla-t-elle.
L’effroyable monstre se leva.  L’acide ne l’avait pas totalement défiguré car, il n’en avait reçu qu’une infime quantité.  Seulement, un petit, que personne n’avait remarqué, arriva derrière la bête et il lui mangea la tête.  Ceux que le mangeur d’œufs voulait manger, l’avait dévoré.
-Mon petit, cria la mère.
Les autres commencèrent à sortir.  Rachel décida de partir quand, une queue l’empêcha de passer.  La magicienne leva la tête et elle comprit que la mère voulait qu’elle connaisse ceux qu’elle avait sauvés.
-Trois garçons et une fille, dit la mère triomphalement.  Les noms à présent.  Orius, Ophélie, Adonis et …
-… pourquoi pas Brutus en l’honneur de votre défunt époux ?
-Bonne idée !  Brutus pour le dernier.  Toi qui as tué mon époux, tu as sauvé ma progéniture.  Comment pourrais-je te remercier ?
-En me pardonnant, répondit l’humaine.
-Accordé, hum …
-Rachel, je me prénomme Rachel.
-Moi c’est Bonny.
-Bonny, voulez-vous me pardonné ?
-Bien sûr.  Tu as sauvé mon bien le plus précieux.
Quand Sysy et Pedros arrivèrent, le royaume des wyvernes tombaient sous la bannière du nouveau roi Pedros.  Les deux royaumes furent à nouveau unis grâce à la mort d’un et à l’arrivée dans la vie de quatre petits wyvernes.

À cet instant, Rachel sentit une odeur bizarre venant de derrière la montagne qui surplombait le royaume des wyvernes.  Tous se trouvaient en terrain découvert.
-Que fais-tu Rachel ? demanda Sysy.
-Tu ne sens pas cette odeur étrange.  Une senteur de pourriture.
-Non, répondit-t-elle en humant l’air.
-Je commence à la sentir, répondit Bonny.  Les seuls que je connais avec une telle odeur c’est … c’est …
-Les démons exterminateurs, s’exclamèrent tout les wyvernes présents.
-Qui ? demanda Rachel.
-Voilà plusieurs années, commença Pedros, nous vivions sur la montagne et les griffons, en bas.  Alors, les griffons, sans que l’on sache trop pourquoi, se sont alliés avec des démons.  On ne sait pas ce que demandent ces êtres mais, on s’en fiche.  Les griffons nous ont envoyé ces exilés de l’enfer et, plusieurs des nôtre périrent. Les griffons ont gagné le sommet de la montagne et nous, on a commencé notre vie ici et depuis, plus de problèmes d’approvisionnement.  Seulement, il doit y avoir quelqu’un parmi nous qui mettent les griffons très en rogne pour qu’ils essaient à nouveau de nous exterminer.

    Alors, au loin, on vit des griffons accompagnés par des êtres étranges.  Ils semblaient à des épouvantails qui portaient des vêtements trop grands et cette robe noire voletait autour d’eux.  Leurs yeux rouges regardaient leurs victimes potentielles.
-Ils sont dures à tuer car, quand ils te touchent, ils aspirent ton âme, dit Bonny derrière Rachel qui essayait de penser à une solution. 
Ces créatures étaient peut-être des démons chassés de l’enfer mais, ils en étaient que plus féroces.  La magicienne sentit rugir la bête en elle et, malgré le fait que le dragon soit l’ennemi naturel des wyvernes et des griffons, il fallait qu’elle prenne une chance.  Elle attendrait seulement qu’ils soient plus près.  Plus les démons approchaient et plus le ciel s’obscurcissait.  Même le soleil ne transperçait pas ces êtres maudits

    Tout à coup, les démons commencèrent leurs descentes.  Les griffons les laissaient aller.  Ils savaient qu’eux se feraient tuer  s’ils se mêlaient de la bataille. 
-Sysy, tu quêtes les enfants de Bonny, déclara Rachel.
-Mais …
-Écoute Sysy, ils viennent pour toi.  Reste ici avec eux et arrange-toi pour qu’ils ne nous perturbent pas.
-Mais …
-S’il vous plaît mon amour, dit Pedros, j’aurai moins à craindre si tu restes ici et, je serai mieux dans la bataille.
-D’accord Pedros, je resterai.
-Tu viens magicienne ? demanda le roi des wyvernes.
-Allons tuez quelques échappés de l’enfer, dit l’interpellée en jetant un dernier regard à Sysy.  Allez dans cette caverne, vous serez plus à l’abri.
Rachel regarda la griffonne, toujours sous les traits d’une wyverne, s’exécutée en ronchonnant.  Les démons étaient très proches.  La jeune femme fit apparaître une boule de feu et le jeta sur le démon de tête qui mourut instantanément. 
-Le feu les tue, expliqua Bonny, car c’est ce qui les a engendré et les a envoyé sur terre.  Une arme très efficace contre eux.  J’espère que tu en as plusieurs de ces petits joujoux en banque car, on en aura besoin de plusieurs. 

    Des centaines de démons arrivaient.  Les wyvernes décollèrent durant que la magicienne continuait sa fête des boules de feu. 
    Alors, un petit wyverne sortit de la cachette et commença à hurler.  Sysy courait en arrière mais, un démon les avait déjà repérés.  Rachel n’avait plus le choix car, bientôt, une trentaine d’ennemi se détacha de la bataille et piqua vers le petit.  Rachel, voyant la scène comprit qu’elle n’avait plus le choix.  Appelant la dragonne, elle en prit la forme et la puissance.  Elle s’envola et atterrit devant le petit wyverne.  Celui-ci eut peur mais, ne bougea pas. 
-Sysy, amène le loin d’ici, cria Rachel en la voyant s’arrêtée en chemin.
-Rachel ?
-Oui, vite. 
La dragonne aspira de l’air dans ses poumons et cracha le feu sur les créatures.  Quelques-unes s’en sauvèrent.  La magicienne attendit que les démons approchent et les tailladèrent grâce à ses griffes.  Sysy avait ramené l’échappé en sécurité.  Rachel ouvrit ses grandes ailes dorées et s’envola vers la bataille que les wyvernes  perdaient. 

    Quand ils virent une dragonne arrivée, ils pensèrent leur dernière heure arrivée.  Elle cracha le feu sur un des démons qui étaient en train d’aspirer l’âme de Pedros. 
-Fais attention ! s’exclama la dragonne en crachant et tailladant les exilés de l’enfer.
Tous reconnurent la voix de Rachel.
-Une dragonne !  Il faut la tuer, hurla un wyverne couvert de sang de démon.
-Tu tuerais une amie.  Elle tue nos ennemis donc, elle est une alliée.  Bats-toi à ces côtés et ensuite, nous déciderons de son sort.
Rapidement, la bataille fut gagnée et les griffons se sauvèrent sans demander leur reste.

    Tous les wyvernes atterrirent, suivit de la dragonne qui les dépassait tous.
-Rachel, tu es une … une …, commença Pedros.
-Ma deuxième nature si on peut s’exprimer ainsi.  En moi vit Orée, une dragonne d’or qui a un méchant caractère parfois.  Quand j’ai besoin d’elle, je l’appelle et elle vient.  C’est moi qui garde le contrôle la plupart du temps mais, je peux la laisser parler si vous voulez.
-On n’y tient pas, répondit le roi des wyvernes. 
-Je sais que les dragons et les wyvernes sont en guerre depuis que le monde est monde mais, pour une fois, vous ne pourriez pas m’accepter.  Les batailles entre les créatures magiques devraient prendre fin.  Je vois l’avenir et je sais que bientôt nous devrons tous nous allier pour ne pas disparaître.  Alors, pour commencer cette trêve, laissez moi la vie et je n’aurai pas besoin de me défendre et d’en amener plusieurs avec moi de l’autre côté.
-Sages sont tes paroles dragonne mais, les wyvernes détestent les tiens alors, pourquoi pas toi, cria un membre de l’assistance.
-Pourquoi, hurla Bonny, je vais te le dire Roger.  Elle a sauvé une wyverne en sachant qu’elle est une ennemie héréditaire des dragons.  Elle s’est battue sans savoir si la mort l’attendait au bout du chemin.  Après, elle a rencontré Pedros et le père de celui-ci qui l’ont tout de suite apprécié.  Quand j’ai voulu sa peau, elle est partie pour sauver mes petits aux périls de sa vie.  Maintenant, elle a dévoilé son secret sachant qu’elle risquait la mort.  Cela elle l’a fait pour nous sauver tous et vous voulez qu’on la tue maintenant.  Je me sens peu fière d’être de la race des wyvernes en ce moment.
Tout les wyvernes restèrent stoïques.  Les petits et Sysy arrivèrent à ce moment.  La wyverne regarda son amie devenue dragonne.
-Rachel, même si tu as changé de forme, tu es pareil la jeune guerrière qui me sauva de mes meurtriers et qui se mit devant l’assassin quand il voulait me tuer.  Jamais tu ne m’as laissé tomber alors, moi non plus.
-Merci Sysy, dit la principale intéressée.
-Je retire mes mots, dit le fameux Roger.  Acclamons la dragonne, amie des wyvernes.
Tout les wyvernes lâchèrent leurs cris.
-Rachel, tu deviens membre du clan des wyvernes.  Fais-nous honneur, dit Pedros.
La dragonne sourit.
-Les amis, dit-elle, il faut savoir pourquoi les griffons nous ont attaqué et pour se faire allez sur la montagne et leur parler.  Je m’y rends, qui vient avec moi.
Seulement Pedros, Sysy et Bonny furent volontaires.  Le père de Pedros devait tenir les rennes durant l’absence de son fils.  Rachel, toujours en dragonne, s’envola suivit de ses trois compagnons.  Cependant, avant d’arriver au pays des griffons, elle redonna sa forme première à Sysy.
-Tu aimes une griffonne ? s’étonna Bonny.
-Oui, répondit Pedros, et de tout mon cœur.


    En haut de la montagne, Sysy leur servit de guide et ils arrivèrent rapidement à la ville des griffons.  Simplement, la garde manquante les laissa perplexes.  Aucun comité d’accueil ne leur barra la route et rapidement, ils se trouvèrent aux marches du palais.  Toute la ville semblait être construite dans les nuages et le vol était essentiel pour aller chez les griffons.  Ils montèrent les marches et se trouvèrent dans la salle du trône après avoir passé quatre grandes portes où une grande salle cachait la porte suivante. 
-Voici la salle du trône, dit la griffonne. 
En entrant, ils ne virent que le roi, entouré de ses conseillers, qui pleuraient.  Le roi et les conseillers étaient tous assis sur le sol en signe de deuil.  Rien ne se trouvait dans la salle que ces 10 griffons pleurant.
-Ma fille, hurla le roi, on m’avait dit que tu avais péri.  Tuez par des…
-Papa, ceux qui m’ont sauvé de notre race compte parmi nos ennemis.  Une dragonne et toute la population des wyvernes dont voilà un petit échantillon. 
-Notre race ?  Tu dis que des griffons ont attenté à tes jours mais c’est absurde !
-Tes conseillers !  J’ai découvert bien des choses et de plus, je suis tombée amoureuse du mauvais gars selon eux. 
-Parle ma fille.  S’ils te touchent il meurt.
-Je n’ai pas peur d’eux, j’ai peur pour toi.
-N’aie crainte ma fille, malgré mon âge avancé, peu des nôtres peuvent rivaliser avec ma force.
-D’accord.  Les …
On entendit alors un craquement sinistre.
-Désolé, dit Rachel, il voulait te tuer.  Un réflexe.
Du sang de griffon  coula de la gueule de la dragonne qui recracha tout les morceaux proprement.
-Comme je disais, recommença Sysy, les conseillers sont ceux qui ont commencé la guerre.
-C’est ton arrière-arrière-arière-arrière grand-père qui a …
-Ce sont des griffons qui lui ont donné l’idée et les moyens.
-Oui mais c’est lui qui a conduit le peuple au triomphe.
-Je sais papa et je ne détruis rien de ces prouesses guerrières.  Les conseillers ont eu peur de moi pour une seule et bonne raison, je peux arrêter cette stupide guerre entre nos deux peuples. 
-C’est vrai que tu ramènes des wyvernes et un dragon devant moi.  Tu dois avoir une bonne raison ?
-Oui père.  Cette dragonne et un des wyvernes m’ont sauvé la vie à plusieurs reprises.  La cause de mon exécution aux yeux de tes conseillers est que je me suis éprise d’un mâle qui n’ait pas vraiment un modèle recherché par les griffonnes.
-Tu es amoureuse, enfin !  Qui est l’heureux élu ?
-Assis toi avant ! dit la griffonne à son père qui venait de se lever sur ses quatre pattes en entendant que sa fille avait trouvé un époux.
-D’accord, dit le roi en écoutant le conseil de sa fille.
-Papa, celui que j’aime est le wyverne qui se trouve derrière moi.   C’est le roi de la nation des wyvernes toute entière.
-Quoi ?  hurla le roi.  Tu aimes un …

    À ce moment, arriva une créature énorme qui détruisit totalement le dôme qui servait de toit.  Il ressemblait aux démons que Rachel avait éradiqués.  La seule différence résidait dans la grandeur.  Il mesurait dix mètres au bas mot.  Il se tourna vers la dragonne et s’écria :
-Tu as tué mon peuple.  Pour cela, ton âme est à moi.
-Ne compte pas là-dessus, gronda Rachel.
Le démon se jeta sur la magicienne qui se tassa un peu.  Il tomba loin derrière sa future victime.  La dragonne ouvrit ses ailes et s’élança vers le ciel.  Le démon la suivit.  Au moins les autres n’auraient pas de problèmes pour l’instant. 

    Tout à coup, la dragonne commença un vol stationnaire.  Elle ne pouvait brûler cette créature, elle était trop grosse.  Elle lança une boule de feu version dragon.  Le démon hurla de douleur quand il la reçu. 
-Tu te caches derrière le feu, hurla le démon mutilé.
-Pourquoi dis-tu que j’ai tué ton peuple ?
-J’étais le roi de tout ses démons. 
-Pourquoi les avoir envoyé contre les wyvernes ?
-Pour manger les âmes.  Les griffons ne m’en amenaient pas assez pour nos besoins alors, ils nous ont amené en guerre.
-Je ne vous y ai pas vu ?
-Je n’y étais pas.  Je mange les âmes que mes sujets mangeaient. 
-C’est pour cela que …
Le démon attrapa Rachel par derrière.  En la prenant à bras le corps, il commença à boire son âme.  Simplement, Orée ne se laissa pas faire.  Elle prit le contrôle total.  Elle vrilla avec le démon accroché à elle.  La dragonne ne pouvait utiliser ses ailes mais pouvait utiliser les pouvoirs de la magicienne.  Arrivée près d’un nuage orageux, elle le traversa et le démon dut lâcher prise pour ne pas être électrocuté.  La dragonne vira de bord et cracha tout ce qu’elle pu aspirer en quelques secondes et cracha tout sur le démon.  Il le reçut en pleine poitrine.  La douleur était très grande mais, ce monstre essayait de s’accrocher après Orée qui était trop rapide pour lui.  Pleins d’éclairs passaient près des deux adversaires sans les toucher.  La dragonne vira de l’aile et monta vers le démon qu’elle taillada sur un côté avec ses griffes.  Simplement, Orée se retrouva avec une griffure qui zébrait tout le côté droit de la dragonne.  Elle avait mal mais, ne pouvait pas arrêter le combat.  Cela égalait la mort.   Elle décida d’utiliser la foudre.  La dragonne savait que le démon était tout proche d’elle mais, c’était sa seule chance.  Son aile droite avait de la difficulté à la maintenir dans le ciel.  Elle ferma les yeux et sentit l’étau du démon se serrer autour d’elle.  Avant que ce monstre put aspirer quoi que ce soit, la foudre le toucha en même temps qu’Orée.  La dragonne avait réussi à s’envelopper d’une protection magique qui empêchait l’électrocution mais, elle fut secouée malgré tout.  Elle tomba vers le sol.  Rachel reprit le contrôle et, par lévitation, elle tomba sur le sol sans une égratignure.  Elle souffrait mais, se dirigeait malgré tout vers le vaincu.
-Bravo !  commença le démon avec un peu de difficulté, tu as détruit totalement ma race.  Seulement, cette forêt regorge de créatures pires que moi.  Ne t’aventure jamais dans le coin interdit.  Loups-garous, vampires, démons et autres créatures encore plus monstrueuses s’y trouvent.  Simplement, je ne te parlerai pas de ce coin maudit comme dernière parole.  Écoute bien.  Ton chemin sera semé d’embûches mais, ta cause est noble.  Si la mort ne m’aurait pas pris … Bof, n’y pensons pas.  Plusieurs fois tu verras la mort proche mais, tu seras y faire face.  Tu es une battante et une guerrière.  Je sais que tu ne revêts qu’une partie de toi magicienne mais, c’est une grande partie.  Vis et gagne pour moi.  Je vais te donner un cadeau avant de mourir.  En passant, avec un peu de magie les blessures partiront.  Voici mon cadeau, dit-il en donnant à Rachel une boîte.
-C’est la boîte qui aspire les âmes.
-Quand je mourrai, elle ne le pourra plus mais, depuis bien des années j’ai caché un objet très précieux dans cette boîte.  J’espère qu’il t’aidera dans ta quête.  J’ai même entendu dire que tu es la seule à avoir la clé.  Je suis heureux car, je vais mourir en sachant que celle qui me survit va en baver pendant une bonne partie de sa vie.  Retourne vers tes amis maintenant. 
En disant ses mots, l’orage disparut et le corps du démon aussi.  Simplement la boîte que tenait Rachel prouvait qu’elle n’avait pas rêvé.  Rêvée, elle pensa, nostalgique, à ses amis.  Combien allaient-ils sans elle ?   

    Elle retourna vers ses amis, toujours sous sa forme écailleuse.  Quand elle arriva, le roi avait décidé que la paix entre wyverne et griffon était aujourd’hui et que sa fille marierait son amoureux.  Plusieurs conseillers furent tués par le feu de la dragonne.  Sysy avait put savoir tout ceux qui s’étaient rebellés contre son projet de mariage.  Rachel, redevenue humaine, prononça les vœux du mariage pour ses amis devant tous les griffons et les wyvernes qui s’étaient rassemblés chez les griffons.  Quand tout fut fait, la magicienne disparut.  Sysy, Pedros , Bonny la cherchèrent mais de Rachel, il n’y avait plus trace.

Hors ligne

 

#61 2013-07-12 01:48:00

gothikadoll
fiche Eleveur
†Aide Maléfique†
Lieu: en Enfer
Date d'inscription: 2009-11-01
Messages: 9178

Re: Le cycle des quatre dragons

la vache griffon wyverne et démon rien que ça xD
le temps ne passe pas de la même façon pour elle et les autres ?


Ouverture d'un forum d'histoires de ma composition. Si vous êtes intéressés passez donc lire ^^
vous cherchez des mâles de certaines couleurs ? venez donc ici
merci de lire les tutos ils ne sont pas là pour rien

Hors ligne

 

#62 2013-07-13 01:12:35

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Le cycle des quatre dragons

le temps ne passe pas pareil pour Rachel que pour ses amis.  Toutes les épreuves ont duré pour les autres un mois mais, plus de temps se sont écoulés pour Rachel.  Tu comprendras le laps de temps différent avec le prochain chapitre qui est très court.

Chapitre 29

-Cela fait un mois qu’elle est dans cet état, s’écria Crack pot en chignant.
-Ne t’en fais pas, essayer de la consoler Jellyfish, elle va nous revenir.
-Je ne sais pas si elle ne finira pas par mourir.
-Elle sera déjà morte.  Une magie puissante la retient en vie.
-Je ne sais que penser.
-Éric s’occupe de tout. Il a prit le commandement et il est aussi efficace que Rachel.
-Ce n’est pas ma maîtresse.
-Je sais que tu ne l’écoute pas mais, tu n’écoutais pas plus les ordres que te donnaient Rachel.
-Je sais.  Sa mère disait souvent à Rachel qu’elle ne savait pas qui était la maîtresse.
-Ne t’en fait pas, elle va se réveiller dans peu de temps, regarde son tatou, il est dorée en entier.  Son voyage doit presque être terminé.
-je l’espère Jellyfish, je l’espère.

Hors ligne

 

#63 2013-07-13 16:21:19

gothikadoll
fiche Eleveur
†Aide Maléfique†
Lieu: en Enfer
Date d'inscription: 2009-11-01
Messages: 9178

Re: Le cycle des quatre dragons

ouai pour Rachelle ça a duré des années non ?

tatou doré waiiii XD


Ouverture d'un forum d'histoires de ma composition. Si vous êtes intéressés passez donc lire ^^
vous cherchez des mâles de certaines couleurs ? venez donc ici
merci de lire les tutos ils ne sont pas là pour rien

Hors ligne

 

#64 2013-07-15 03:30:58

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Le cycle des quatre dragons

Pour Rachel, cela a duré des années mais, cela ne paraîtra pas(elle n'a pas pris une rideCatitiz_PDT_26 ).  Voici le chapitre ou on comprends le pourquoi de ces épreuves. 

Chapitre 30

    Rachel, toujours couchée sur le tronc du chêne plusieurs fois centenaire, se tourna dans son sommeil.
-Petite, tu ne sais pas tout ce que tu as entreprit.  Voilà plusieurs années, même quelques siècles que certains évènements se sont passés.  En remontant le temps, tu as pu les changer.  Sans toi, Christelle mourrait sans voir Tom et les enfants de celui-ci par la même occasion.  Le centaure n’aurait rien sut de leur existence.  Maintenant, le mâle se cherche une femme et la jeune femme se pose bien des questions.  Sans toi, l’elfe n’aurait jamais pu retrouver sa fille et une énorme guerre intestine aurait éclaté pour la succession de la reine.  Maintenant, Cindy est une grande reine malgré son sang mêlé et elle est mariée.  Les nains, eux, auraient disparus de la surface de la planète et ces démons auraient ravagé d’autres peuples ensuite.  Sans toi, la griffonne serait morte avant de pouvoir vivre sa grande histoire d’amour.  Maintenant, des bébés sont sur le bord d’éclore.  J’ai hâte de savoir de quoi ils auront l’air.  Griffon mélangé avec wyverne.  Rachel, tu as fait beaucoup pour cette forêt.  Je voulais savoir ce que tu valais et tu as été à la hauteur.  Plusieurs ne reviennent pas de ses épreuves.  Si tu mourrais, tu serais morte dans la réalité.  Je te renvois chez toi.  Bientôt, tu auras un cadeau.  Tu es digne d’être à la place d’honneur.  Tu comprendras rapidement ce que veulent dire ces mots. 
La magicienne disparut.  Le roi de la forêt était fier de cette jeune femme.  Les dieux et les déesses avaient bien choisit leur première championne.  La chef des quatre dragons.

Hors ligne

 

#65 2013-07-15 14:43:14

gothikadoll
fiche Eleveur
†Aide Maléfique†
Lieu: en Enfer
Date d'inscription: 2009-11-01
Messages: 9178

Re: Le cycle des quatre dragons

épreuves de mérite Catitiz_PDT_19 ouai faut bien ça


Ouverture d'un forum d'histoires de ma composition. Si vous êtes intéressés passez donc lire ^^
vous cherchez des mâles de certaines couleurs ? venez donc ici
merci de lire les tutos ils ne sont pas là pour rien

Hors ligne

 

#66 2013-07-16 00:48:14

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Le cycle des quatre dragons

Oui.  Après tout cela, le réveil ... gluant de la magicienne(tu comprendras en lisant les premières lignes)Catitiz_PDT_45

Chapitre 31

    Rachel ouvrit péniblement les yeux.  La première chose qu’elle vit fut une chose rose, mouillée et gluante
-Beurk, dit la magicienne.
-Rachel, enfin, tu es de retour avec nous.  Cela fait un mois que tu es inconsciente.  Depuis notre première victoire.  Tu …
-Chut !  Crack pot calme, dit Éric, elle vient de se réveiller.  Laisse-lui le temps de se réveiller complètement. 

    La jeune fille réussit à s’assoir  tranquillement. 
-Rachel, ça va ? demanda Éric.
-Oui.  Cela fait comment de temps que je suis…
-… inconsciente.  Cela fait un mois exactement aujourd’hui.  Le 15 septembre tu tombais dans l’inconscience et, le 15 octobre, aujourd’hui, tu te réveilles.  J’ai sortit ta chienne, elle est folle comme un balai de te voir en vie.  Elle croyait que tu ne t’en sortirais pas vivante.  De plus, ton tatouage qui changeait de couleur  la rendait dingue.
-Mon tatouage, je n’ai jamais eu de tatouage à part ma tarentule et cela est un cadeau d’une déesse. 
-À part ta jolie tarentule, tu en possèdes un autre maintenant sur ton épaule droite, un joli chêne de couleur or.
-Que veut dire ce tatouage ?
-Je n’en sais rien Rachel mais, on trouvera.  J’aimerais savoir ce que tu as fait durant ce temps.  À quoi as-tu rêvé ?
-Je devrais le dire à tous en même temps.
-Ils ne pourront pas tous rentrer dans ta grande cabane, rigola le jeune homme.
-Comment, pourquoi ?
-Depuis ta période d’inconscience, plusieurs autres sont arrivés.  Les moins nous ont envoyé tous leurs protégés.  Au moins une dizaine aux bas mots.  L’Église a décidé de reconstituer l’Inquisition …
-Elle n’a jamais vraiment disparu, elle n’avait que changé de nom.
-Elle a repris son ancien nom et son ancienne utilité.  Tout les gens dont l’Église pense qu’ils possèdent quelques pouvoirs sont brûlés sur un bûcher.  Plusieurs nous ont cherchés après ta fuite télévisée.  Après que certains nous ait trouvé, on a eu un vrai grand exode.  Le petit nombre qu’on était est rendu grand.  Nous sommes facilement une centaine à attendre ton réveil.
-Une centaine ?
-Oui et ils attendent tous ton réveil et tes ordres ma chère amie.
-Je …
-Durant ton sommeil, on a aussi formé, autour du camp, un mur en bois rond.  Rien ne peut y passer sauf si on le veut. 
-Je commence à craindre que ce ne sont pas les seules mauvaises nouvelles.
-Pour l’instant, oui.

    Alors dehors, un brouhaha s’éleva. 
-Un nuage de fumée arrive, s’écria un homme que Rachel ne connaissaient pas.  Il y a de nombreuses créatures qui arrivent du côté de la forêt.
-Que veulent-elles ?demanda Éric
-Me parler, répondit la magicienne en touchant son épaule droite où se trouvait son nouveau tatoue.
-Que faisons-nous ? demanda le garde.
- Aide-moi à me lever Éric, je vais me rendre devant eux et leur parler.  Ils veulent me connaître.

Hors ligne

 

#67 2013-07-17 21:34:43

gothikadoll
fiche Eleveur
†Aide Maléfique†
Lieu: en Enfer
Date d'inscription: 2009-11-01
Messages: 9178

Re: Le cycle des quatre dragons

à ça devient franchement sérieux là Catitiz_PDT_19


Ouverture d'un forum d'histoires de ma composition. Si vous êtes intéressés passez donc lire ^^
vous cherchez des mâles de certaines couleurs ? venez donc ici
merci de lire les tutos ils ne sont pas là pour rien

Hors ligne

 

#68 2013-07-18 01:26:52

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Le cycle des quatre dragons

Ils veulent seulement la rencontrer pour demander son aide contre un gros méchant!!!!  La routine habituelle!!!Catitiz_PDT_18

Chapitre 32

    Rachel, debout, marchait vers les portes en planches percées dans le mur en bois rond qui encerclaient le camp.  Les gens entouraient cette jeune femme qui marchait résolument vers les nombreuses créatures qui arrivaient.  Cinq centaures marchaient en avant suivit de nains et d’elfes.  Un grand wyverne et un griffon volaient au-dessus de cette mêlée.  Ils arrêtèrent devant la magicienne qui s’était arrêtée à quelques pas d’eux.
-Êtes-vous Rachel ? demanda un des centaure.   Il possédait des cheveux bruns et sa peau noire s’harmonisait avec son corps chevalins de la même couleur.  Sur son poitrail, il portait une armure et une hache attachée sur son ceinturon.
-Oui, c’est  moi, répondit la jeune femme en levant la tête.
-Nous nous sommes réunis sous l’ordre du grand chêne.  Un homme, qui se fait appeler le dragon noir, tue sans vergogne des créatures comme il les appelle.  Pour chaque tête ramenée, l’Église lui donne une récompense substantielle.  Les créatures les plus rares valent plus que les autres.  Si rien n’est fait, il nous tuera jusqu’au dernier.  Il faut que vous nous aidiez.  Le chêne vous a choisit pour nous aider. 
-Je vais essayer mais, je dois posséder  plus d’informations sur cet homme.
-C’est un mercenaire.  Il a plusieurs hommes sous ses ordres qui sont aussi des mercenaires sans foi ni loi.  Ils ne possèdent  aucune loi et se battent sans règles.  Ils nous tuent en nous voyant.  Ils ne nous laissent aucune chance.  Nous ne savons rien sur sa jeunesse ou sur sa famille.  La seule chose que nous savons c’est qu’il fait autant de mal à nous qu’à ceux de son espèce.  Il viole et tue sans discernement.  Il faut l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard.
-Un mercenaire cruel, ce ne serait pas le premier mais, qui s’en prends à tout le monde, là c’est nouveau.  Comment l’appelez-vous déjà ?
-Le dragon noir.  Il porte une armure où un énorme dragon noir  y figure.  Tous pensent que c’est son logo et plusieurs lui ont donné ce surnom.
-Vous dites qu’il personnifie le mal.
-Oui sans aucun doute.
-Je vais essayer d’en savoir plus sur lui.  Vous pouvez rester auprès de nous en attendant et le jour où nous attaquerons, vous pourriez nous aider.
-Nous ferons selon ton désir, championne du grand chêne.

Hors ligne

 

#69 2013-07-18 17:40:54

gothikadoll
fiche Eleveur
†Aide Maléfique†
Lieu: en Enfer
Date d'inscription: 2009-11-01
Messages: 9178

Re: Le cycle des quatre dragons

rencontre en vue ?


Ouverture d'un forum d'histoires de ma composition. Si vous êtes intéressés passez donc lire ^^
vous cherchez des mâles de certaines couleurs ? venez donc ici
merci de lire les tutos ils ne sont pas là pour rien

Hors ligne

 

#70 2013-07-19 01:21:48

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Le cycle des quatre dragons

Je mets en jeu un nouveau personnage ténébreux et cruel.  Alors, le voici.  Rencontre plus tard dans le livre mais, ils vont le rencontrer.

Chapitre 33

-Je demande  à voir mon employeur et  non un simple serviteur, hurla l’homme en armure.
-Qui doivent … commença un jeune moine.
-Dites que le dragon noir attend avec sa cargaison de têtes de créatures et que je déteste attendre.
L’homme de 31 ans portait une tignasse de cheveux blonds et ses yeux noirs faisaient peur à plus d’un.  Ses traits cruels donnaient des frissons à ces ennemis.    Depuis son plus jeune âge, il avait du apprendre à vivre dans les rues où ses parents habitaient faute de mieux.  Plusieurs cicatrices sur son corps démontraient sa jeunesse brutale avec les voyous des rues.  L’enfant avait du apprendre vite comment survivre et se battre.  À l’adolescence, il avait une bonne musculature et pouvait faire plier n’importe qui et devint vite le chef de son quartier.  À 20 ans, il était un violeur et un voleur accompli mais, il en voulait plus.  Le jeune homme décida de partir de ce trou à rat et de faire régner la terreur là où une personne le payera pour le faire.   Durant ces années d’errance, il engagea plusieurs personnes comme lui et il se ramassa rapidement une armée constituée de mercenaires aussi sanguinaires que lui et qui aimaient le sang et la violence.  Voilà quelques mois, un homme l’appela et lui donna ce contrat pour tuer toutes les créatures et les magiciens de la terre.  Il avait accepté.  Cependant, voilà quelques mois, il commença à cacher sa main gauche sous un gantelet quand il vit deux petites écailles y apparaître : une argente et une blanche.  Il ne pouvait pas devenir comme ce qu’il chassait.  Sur son armure argent, on pouvait voir un énorme dragon noir  qui faisait tout le devant de l’armure. Il ne portait que le haut de son armure détestant les autres pièces qui l’empêchait de bouger comme il le voulait.  Il portait à sa ceinture une épée dans un fourreau et un fusil avec un silencieux.   Son cœur, durcit par ses années de bataille, ne connaissait pas les sentiments.  Il tuait son remord et adorait ça.  Ce jeune homme au cœur de pierre s’appelait Karl mais tous le surnommait le dragon noir.
   
    Alors, le jeune moine tout tremblant arriva devant cet homme qui mesurait 1,80 mètre.  Habillé de sa bure brune, il portait des cheveux bruns et sa peau, foncée, par les travaux au soleil était presque noir. 
-Le … le pape va vous recevoir monsieur.  Suivez-moi.

    Karl entra sur la Place St-Pierre.
-C’est ici que le pape a essayé de cramer un joli brin de femme ?
-Oui mais, il déteste que le monde le lui rappelle, répondit le moine.
Ils passèrent dans des endroits pleins de dorures, de fresques de maîtres et de jolies statues.  Tout autour devait valoir une petite fortune.  Ils arrivèrent devant une porte en chêne. 
-Le pape se trouve dans son bureau de l’autre côté de cette porte.  Je vais vous …
-… laissez faire, je m’en occupe.

    Alors, Karl ouvra la porte et fut stupéfait devant un tel bureau.  Des armoires antiques en bois bruns pâles remplissaient cette pièce étouffante. Au bout de ce couloir formé par les bureaux empilés, se trouvait un grand bureau en bois noir où un homme le regardait.  Cet homme, portant la couronne pontifical et habillé de rouge était assis confortablement dans un grand fauteuil brun au dossier plus haut que son dos.
-Vous voici.  J’aurai aimé que vous soyez là la journée où cette fille m’a filé entre les mains.  L’avez-vous trouvé et tué ?
-Je ne crois pas mais, j’ai des trophées plus intéressants pour vous.
-Je veux seulement cette fille du démon.   Elle est devenue une dragonne sous mon regard et je veux qu’elle meure pour cet affront.  Elle doit …
-Calmez-vous ! dit Karl en détestant dire aux gens de se calmer.
-Oui, vous avez raison.  Alors, que m’amenez-vous comme trouvailles ?
-Mes gars et moi travaillons d’arrache-pied pour vous débusquer le plus de créatures et de sorciers possibles.  Nous aimerions avoir une plus grosse prime pour chaque tuerie.  Nous avons eu de grosses pertes contre cet oiseau du lac Stymphale.  Deux hommes sont morts.  Nous avons aussi fini la vie à deux centaures, une licorne, une harpie et cinq griffons.  C’est de plus en plus dur de les trouver, ils se cachent de mieux en mieux.  Mes hommes sont à la recherche de leur cachette à tous.  Je sais qu’ils sont plusieurs qui vivent terré encore sur cette planète.
-Je donne une grosse récompense pour celui qui me ramènera cette fille morte ou vive.  Cette personne ne devra plus jamais travailler tant la récompense sera au-delà de ces attentes.  Celle qui a bafoué mon royaume devra payer cher cet affront.
-Vous dites que vous donneriez n’importe quoi pour voir cette fille morte ou vive à vos pieds ?
-Oui cher dragon noir.  Apportez moi la et vous et vos hommes serez des hommes respectés pour vos richesses.
-Nous allons nous mettre à sa recherche.  Nous vous la ramènerons et vous ferez ce que vous voulez d’elle. 
-Je l’espère !  Essayez qu’elle soit vivante pour que je puise la faire souffrir et l’entendre crier et me supplier de mettre fin à ses jours.
-Il en sera fait comme vous le voulez.
Karl sourit devant cette nouvelle mission payante.  Ces hommes seront très heureux d’entendre cette nouvelle.

Hors ligne

 

#71 2013-07-19 22:59:55

gothikadoll
fiche Eleveur
†Aide Maléfique†
Lieu: en Enfer
Date d'inscription: 2009-11-01
Messages: 9178

Re: Le cycle des quatre dragons

apparemment oui rencontre en vue. Ambitieux le gaillard


Ouverture d'un forum d'histoires de ma composition. Si vous êtes intéressés passez donc lire ^^
vous cherchez des mâles de certaines couleurs ? venez donc ici
merci de lire les tutos ils ne sont pas là pour rien

Hors ligne

 

#72 2013-07-20 00:42:13

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Le cycle des quatre dragons

Maintenant, Rachel et se amis échafaudent un plan pour empêcher ce tueur de créatures fantastiques de perpétré ses forfaits.Catitiz_PDT_12

Chapitre 34

    Rachel savait peu de choses sur son nouvel ennemi.  Que faire contre un homme sans peur ?  Cela faisait quelques jours qu’elle s’était retirée dans une des cabanes dans les arbres pour ne pas être dérangé par le trafic de sa grande cabane.  Elle se torturait les méninges.  Alors, elle regarda un renard qui furetait autour du camp et, tout à coup, il se détourna de son chemin pour aller retrouver une femelle un peu en retrait.  Pourquoi avait-il changé son trajet ?  Pour la femelle ?  L’appel des sens.  Si elle pourrait amener cet homme vers elle et qu’elle lui ferait tourner la tête.  Elle commença à formuler un plan qui serait risqué mais qui avait une bonne chance de réussir. Elle sortit de sa retraite pour rejoindre la coalition de nains, d’elfes, de centaures, de griffon et de wyvernes.  Éric, Hélène et Crack pot se trouvaient avec eux.  Elle exposa son plan.
-Tu es complètement folle ! s’exclama Éric.  Le danger est trop grand.
-Cependant, il y a une chance qu’il réussisse.
-Si tu te trompes, c’est tout les habitants de la forêt qui en pâtiront. 
-C’est pourquoi je ne peux pas me tromper.
-De plus, tu seras exposée.
-Je suis la seule qui possède des pouvoirs pouvant contrer ceux du dragon noir.
-Cependant, ton super plan se tient sur cette affirmation.  S’il en est rien, tu mourras.
-Crois-tu vraiment que le dragon noir possède ce qu’il essaie de détruire ?
-Rachel, tu me choques avec ta logique infaillible.
-Cela fait mon charme, rigola la magicienne en se touchant le cœur et en faisant de beaux yeux.
-Je crois que la championne du chêne a raison, dit le centaure qui avait pris la parole au début, nous ne pouvons rester ici à se croiser les bras et à espérer que notre chère forêt sera protégée.  Ils nous trouveront un jour ou l’autre mais, nous pouvons contrôler ce moment et leur chemin.  Je crois que son plan marchera.
-Il faut tous espérer que je ne me trompe pas, répondit Rachel, mais c’est un risque à prendre et je le prendrais pour sauver cette forêt magique.

Hors ligne

 

#73 2013-07-20 17:25:30

gothikadoll
fiche Eleveur
†Aide Maléfique†
Lieu: en Enfer
Date d'inscription: 2009-11-01
Messages: 9178

Re: Le cycle des quatre dragons

elle veut le draguer ? si je me souviens bien dans la légende c'est pas le dragon noir justement qui tentera de pénétrer son coeur pour la corrompre ?


Ouverture d'un forum d'histoires de ma composition. Si vous êtes intéressés passez donc lire ^^
vous cherchez des mâles de certaines couleurs ? venez donc ici
merci de lire les tutos ils ne sont pas là pour rien

Hors ligne

 

#74 2013-07-21 00:54:09

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Le cycle des quatre dragons

Pa pour la corrompre.  Il trouvera le chemin vers le coeur de la dragonne d'or veut dire que celle-ci tombera amoureuse du dragon noir.  Cependant, cela ne se passera pas aussi facilement.  Tu verras dans quelques chapitres plus loin.

Chapitre 35

-Dragon noir, dit le second de celui-ci, des espions disent avoir trouvé la cachette de ses horribles vermines.
Le second, un homme de1, 40 mètre, était aussi musclé que le chef. C’était le premier qui avait rallié le mercenaire et depuis le début, il lui avait été fidèle.  Une longue crinière de cheveux noires et des yeux de la même couleur faisaient en sorte qu’on ne savait pas si on parlait à une femme ou un homme de dos.  Cependant, quand on voyait sa barbe de deux jours, on reconnaissait un homme.  Un front et un menton volontaire lui donnaient du charisme.  Il possédait un long nez qui sentait tout, même les mauvaises rumeurs.  Rien ne lui échappait. Il portait une cuirasse de cuir épais qui le protégeait bien.  À sa ceinture, il possédait un petit pistolet et une épée noire.  La lame et le pommeau de cette arme magnifique était de la couleur d’une nuit sans lune.  Karl jalousait cette épée mais, ne le disait pas.  Son second portait le nom de Pierre.
-Enfin, s’écria celui-ci.  Où se trouve cet endroit magique ?
Tout ses hommes, 40 en tout, marchaient et attendaient les nouvelles des éclaireurs. 
-Devant nous. Ils vont nous conduire.  Ils disent que c’est un enfant qu’il leur a indiqué l’endroit et qu’ils s’y sont rendus.  Ils disent qu’ils ne peuvent pas se tromper.  Cette forêt leur a donné froid dans le dos et ils sentaient des étranges vibrations. 
-Allons-y.  Plus de créatures trouveront la mort sous nos pas et plus nous serons riches.
-Oui, crièrent ses hommes à l’unisson et en accélérant la marche.

    Karl  regarda ses hommes qui le suivaient sans faillir.  Ils espéraient bien que cet endroit leur donnerait assez de vermines pour couler des jours tranquilles ensuite même s’il savait que lui ne pourrait jamais vivre sans aventure et aussi que plusieurs d’entre eux ne sortirons jamais de cet endroit vivant.

Hors ligne

 

#75 2013-07-21 14:32:32

gothikadoll
fiche Eleveur
†Aide Maléfique†
Lieu: en Enfer
Date d'inscription: 2009-11-01
Messages: 9178

Re: Le cycle des quatre dragons

combat ?


Ouverture d'un forum d'histoires de ma composition. Si vous êtes intéressés passez donc lire ^^
vous cherchez des mâles de certaines couleurs ? venez donc ici
merci de lire les tutos ils ne sont pas là pour rien

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr